NOUVELLES
07/07/2014 03:27 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Arabie: trois obus s'abattent sur une région frontalière de l'Irak

Trois obus se sont abattus lundi sur la région de Arar, dans le nord de l'Arabie saoudite, frontalière de l'Irak, sans faire de victime, a annoncé un communiqué officiel saoudien.

Cette annonce intervient alors que la situation est extrêmement instable en Irak, où des insurgés sunnites menés par l'Etat islamique (EI) ont pris d'importants pans du territoire. Ryad avait annoncé fin juin avoir pris des mesures pour préserver la sécurité du royaume face cette l'offensive.

"A 13h40 locales (10h40 GMT), trois obus sont tombés près d'un complexe résidentiel à Arar, dans la région de la frontière nord, sans faire de victime", a indiqué le porte-parole des gardes-frontières saoudiens.

Il a ajouté qu'une enquête était en cours pour déterminer l'origine des tirs.

Le 21 novembre dernier, six obus de mortier étaient tombés sur la zone de Hafr al-Baten, plus au sud, également proche de l'Irak sans faire de victime. L'attaque avait été revendiquée par un groupuscule chiite irakien.

Ce groupuscule pro-iranien, Jaïsh al-Mukhtar avait affirmé qu'il s'agissait d'un "avertissement à l'Arabie saoudite", en raison de son hostilité aux chiites.

Ryad a ouvertement accusé le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki, un chiite, d'avoir conduit l'Irak au bord du gouffre par sa politique d'exclusion des sunnites, et a réclamé la formation d'un gouvernement d'entente nationale.

str-at/cbo