NOUVELLES
06/07/2014 11:16 EDT | Actualisé 05/09/2014 05:12 EDT

Hamilton profite des ennuis de Rosberg et l'emporte au GP de Grande-Bretagne

DIMITAR DILKOFF via Getty Images
Mercedes-AMG's British driver Lewis Hamilton celebrates on the podium at the Silverstone circuit in Silverstone on July 6, 2014 after the British Formula One Grand Prix. AFP PHOTO / DIMITAR DILKOFF (Photo credit should read DIMITAR DILKOFF/AFP/Getty Images)

SILVERSTONE, Royaume-Uni - La course au championnat des pilotes de Formule Un a été relancée, dimanche, après que Nico Rosberg ait été contraint d'abandonner, ouvrant la porte toute grande pour la victoire de son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton au Grand Prix de Grande-Bretagne.

En l'emportant à Silverstone, Hamilton a du même coup rétréci l'avance de Rosberg au championnat des pilotes de 29 à quatre petits points seulement.

«Nous avons entamé la course sur les gommes dures et nous ne pouvions croire le rythme que nous avions, a relaté Hamilton. Je déteste voir un coéquipier connaître des ennuis, je voulais un doublé, mais j'avais vraiment besoin d'un résultat comme celui-ci.»

Le Britannique, champion en 2008, s'est élancé de la sixième place et a gagné deux rangs dès le premier tour, au cours duquel le drapeau rouge a été agité pour un accident impliquant le pilote Ferrari Kimi Raikkönen et son rival de Williams, Felipe Massa, en queue de peloton. En conséquence, la course a été interrompue pendant une heure afin de réparer une glissière de sécurité endommagée par la violence de l'impact.

Hamilton s'est emparé des commandes de l'épreuve après 29 tours, lorsque Rosberg a dû se ranger en bordure de piste en raison d'un problème de boîte de vitesses.

«J'ai ressenti quelque chose avant le début de la course, puis au 21e tour, a dit Rosberg. Quand j'ai réalisé qu'on avait un problème, j'ai cru que je pourrais réinitialiser mes paramètres de course et atteindre le fil d'arrivée même si je laissais Lewis me dépasser — mais c'était impossible.»

Il a franchi le fil d'arrivée environ 30 secondes devant le Finlandais Valtteri Bottas, sur Williams, qui avait pourtant pris le départ de la 14e position. L'Australien Daniel Ricciardo, sur Red Bull, a complété le podium devant le Britannique Jenson Button, vainqueur de l'épreuve en 2009.

«Je ne suis habituellement pas excité par une troisième place, mais c'est le cas aujourd'hui, a déclaré Ricciardo, vainqueur du Grand Prix du Canada en juin. Nous n'avions pas la meilleure voiture, mais nous l'avons bien exploitée et avons bien géré notre course avec un seul arrêt aux puits.»

Le quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, a complété le top-5 à bord de sa Red Bull.

C'était la cinquième victoire de Hamilton cette saison, sa deuxième devant ses partisans et sa 27e en carrière, lui permettant de rejoindre son compatriote et triple champion Jackie Stewart dans le livre des records.

«Angleterre! C'est une sensation indescriptible les gars, je ne pourrais être plus heureux. Je suis désolé pour hier (samedi), mais on a fait un boulot fantastique aujourd'hui, comme toujours!», s'est écrié Hamilton dans la radio d'équipe.

Hamilton avait commis une erreur en qualifications samedi après avoir décidé de lever le pied en fin de séance, croyant à tort qu'il ne pourrait améliorer son temps à cause de la chaussée détrempée.

«Ça prouve qu'il ne faut jamais abandonner! En ce moment, j'ai des émotions partagées, mais nous avons les meilleurs partisans ici. C'est vous qui m'avez motivé. Au départ, je lui (Rosberg) ai permis de creuser l'écart afin de préserver mes gommes.»

Raikkönen a été impliqué dans un spectaculaire accident dès le premier tour. 'Iceman' a perdu le contrôle de sa monoplace à très haute vitesse, a dérapé et a heurté les glissières de sécurité avant d'entrer en contact avec la Williams de Massa, qui disputait son 200e Grand Prix en carrière.

Les deux pilotes n'ont pas été blessés grièvement, mais Raikkönen, dont la voiture fut lourdement endommagée, s'est extirpé du bolide en sautillant. Il a ensuite subi un test d'imagerie par résonance magnétique au niveau de sa cheville droite. Massa a été contraint à l'abandon, tout comme Rosberg, mais les deux hommes sont demeurés dans les garages afin d'encourager leur équipe jusqu'à l'issue de l'épreuve.

La recrue danoise Kevin Magnussen (McLaren) a terminé septième, devant l'Allemand Nico Hulkenberg (Force India), la recrue russe Daniil Kvyat (Toro Rosso) et le Français Jean-Éric Vergne (Toro Rosso).

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Hamilton and Rosberg Voyez les images