NOUVELLES
05/07/2014 12:24 EDT | Actualisé 04/09/2014 05:12 EDT

Syrie: huit membres d'une même famille tués dans un raid aérien dans le Sud

Un couple et leurs six enfants ont été tués samedi dans le sud de la Syrie par des barils d'explosifs largués par des hélicoptères de l'armée sur une ville de la province de Deraa, a-t-on appris auprès d'une ONG.

Cette famille, dont les enfants étaient âgés de 2, 8, 10, 11, 12 et 13 ans, a été victime d'un raid contre la ville de Daël, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), ajoutant qu'un autre homme avait péri dans un bombardement similaire ailleurs dans la province.

Dans une vidéo postée sur YouTube, des images montrent des hommes transportant des restes humains après l'attaque de Daël.

"C'est tout ce qu'il reste de la famille", déclare l'un d'eux.

"Où est la fierté arabe en ce mois sacré du ramadan? Voilà ce qui arrive à des enfants!", se lamente-t-il.

Les forces du régime de Bachar al-Assad contrôlent la ville de Deraa, mais le reste de cette province est divisé entre zones tenues par les rebelles et les loyalistes.

Ailleurs en Syrie, l'OSDH a affirmé que 15 combattants kurdes avaient été tués depuis vendredi dans des affrontements avec les jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans le secteur de Zour Maghar, dans la province d'Alep (nord).

L'EI, qui a pris le contrôle de cette localité et du village voisin de Bayada, est toujours engagé dans d'autres combats contre les rebelles dans le nord de la Syrie.

Également sur le front nord, les troupes du régime ont avancé à la périphérie est de la ville d'Alep.

Depuis l'été 2012, l'ex-capitale économique de Syrie est divisée entre des secteurs ouest contrôlés par les forces loyalistes et des quartiers est aux mains des rebelles.

Au cours des derniers jours, les forces du régime ont entrepris d'encercler les rebelles, reprenant notamment le contrôle du secteur industriel de Cheikh Najjar, dans le nord-est d'Alep, menaçant l'approvisionnement des insurgés.

La guerre qui ravage la Syrie depuis trois ans a changé de visage avec la montée en puissance de groupes jihadistes, notamment celui de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Renommé "Etat islamique" (EI), ce groupe extrémiste qui opère à la fois en Syrie et en Irak a annoncé le 29 juin l'établissement d'un califat à cheval sur ces deux pays.

rd-sah/faa/cco