NOUVELLES
05/07/2014 12:01 EDT | Actualisé 04/09/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Trafic de tickets - Weil: "personne de la Fifa n'a été approché par la police"

Aucune personne au sein de la Fifa n'a pour l'heure "été approchée par la police" dans l'affaire du vaste trafic de billets démantelé au Brésil, a indiqué vendredi Thierry Weil, directeur marketing de la Fifa.

"Personne au sein de la Fifa n'a été approché par la police dans cette affaire", a expliqué M. Weil devant la presse à Rio.

Cette déclaration du directeur marketing de la Fifa intervient alors que le Commissaire de police Fabio Barucke avait indiqué que "quelqu'un à la Fifa" se trouvait "au-dessus" de l'organisateur présumé du trafic.

M. Weil a expliqué qu'il avait été invité vendredi par la police brésilienne pour aider à scanner et identifier des billets saisis.

"Nous avons scanné 141 tickets; 131 correspondent à la Coupe du monde 2014 et 6 datent du Mondial 2010 et 4 de la Coupe des Confédérations en 2013, je ne sais pas à quoi pouvaient servir ces dix derniers tickets", a expliqué le directeur marketing de la Fifa, sans donner beaucoup d'autres détails car une "enquête est en cours".

Ce réseau démantelé était dirigé par un Algérien, Mohamadou Lamine Fofana, qui faisait l'objet d'une enquête depuis environ trois mois, avait indiqué mercredi à l'AFP le procureur Marcos Kac, en charge de l'enquête.

Selon la police civile brésilienne, le trafic portait sur la revente de billets fournis à titre gracieux par la Fifa à des parraineurs, des fédérations, des ONG ou des joueurs.

Selon le quotidien brésilien O'Dia, ce système frauduleux aurait fonctionné durant les quatre dernières Coupes du monde, générant aux alentours de 200 millions de réais par compétition, soit environ 70 millions d'euros.

pgr/pga/dhe