NOUVELLES
05/07/2014 11:42 EDT | Actualisé 04/09/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - La blessure de Neymar indigne, de Ronaldo à Cannavaro

La blessure de Neymar, forfait pour le reste du Mondial après un coup donné par un adversaire, a choqué, attristé et indigné les anciens champions du monde, de Ronaldo "O Fenomeno" à Fabio Cannavaro, en passant par Lothar Matthäus.

"Tout le monde l'a vu, il y avait une intention du joueur colombien de faire mal, ce n'était pas une attitude normale, je ne sais pas s'il l'avait planifié avant le match, mais son geste sur Neymar a été très agressif, très violent", a lancé Ronaldo, champion du monde en 2002 avec le Brésil, lors d'une conférence de presse à Rio sous l'égide de la Fifa, en compagnie de Cannavaro et Matthaüs.

Dans les dernières minutes du quart de finale entre le Brésil et la Colombie à Fortaleza vendredi, Neymar a reçu un coup de genou dans le dos de la part du défenseur colombien Juan Zuniga. Les médecins ont diagnostiqué une fracture d'une vertèbre qui met fin au Mondial de l'attaquant du Barça.

"L'impression que ça laisse est que c'est fait avec intention et je pense c'est un geste difficilement acceptable pour la Fifa", a abondé Cannavaro, champion du monde 2006, qui s'y connaissait en duels engagés.

La Fifa, par sa porte-parole Delia Fischer, a d'ailleurs indiqué que tous les éléments du match -images vidéo, rapport des officiels- étaient en cours d'analyse pour voir s'il y a lieu d'ouvrir ou non une procédure disciplinaire contre Zuniga.

Ronaldo a confié avoir envoyé dès vendredi soir "un message" à son jeune héritier de la Seleçao, pour lui dire qu'il partageait "sa souffrance physique mais aussi sa souffrance d'abandonner la Coupe du monde au Brésil, son rêve".

Comme un écho au "Roi" Pelé, qui a twitté "Neymar a grandi dans mon club de Santos et nous avons le coeur gros de savoir qu'il ne pourra plus défendre les couleurs du Brésil dans cette Coupe du monde".

-"Lui dédier la Coupe du monde"-

"La blessure de Neymar, c'est un choc, et en Allemagne nous ne nous en réjouissons pas", a commenté pour sa part Lothar Matthäus, capitaine des champions du monde allemands en 1990.

"Certains disent que les Allemands auront un petit avantage avec l'absence de Neymar, mais nous voulons jouer contre les meilleurs, nous voulions jouer contre Neymar, nous lui souhaitons un prompt rétablissement", a poursuivi l'ancien libéro de la Mannschaft, alors que se profile une demi-finale Brésil-Allemagne mardi à Belo Horizonte.

Les anciens champions du monde n'en veulent pas à l'arbitre. "On ne peut blâmer personne, quand on voit la vitesse du jeu aujourd'hui", a souligné Ronaldo. "L'arbitre a laissé l'avantage au Brésil sur l'action, mais la question c'est +a-t-il vu la faute comme nous l'avons vue nous, avec les ralentis ?+", a renchéri Matthaüs.

Même si Ronaldo appelle de ses voeux des "fortes sanctions" face à des mauvais gestes sur les terrains, l'ancien attaquant de l'Inter Milan n'en fait pas une fixation: "ce qui est fait est fait, ça a été une attaque très violente, un geste horrible, mais le plus important, c'est qu'il est très triste de perdre Neymar pour la Coupe du monde".

"Tout le pays est fier de lui et le meilleur soutien qu'on peut lui témoigner est de gagner la Coupe du monde et de lui dédier", a poursuivi l'ancien crack du Real Madrid, avant de conclure: "Et si les Allemands pensent que le Brésil sera plus faible sans Neymar, ils se trompent".

pgr/pga/fbx