NOUVELLES
05/07/2014 01:50 EDT | Actualisé 04/09/2014 05:12 EDT

Mohamed Fahmy admis à l'hôpital pour recevoir une chirurgie au bras

Le journaliste canado-égyptien récemment condamné à sept ans de prison au Caire a été hospitalisé à l'approche d'une chirurgie pour une blessure au bras, a rapporté sa famille.

Le frère de Mohamed Fahmy, Adel, affirme qu'il a été admis à l'hôpital samedi pour des examens et d'autres préparations pour une opération au haut du bras.

Le journaliste employé par la chaîne télévisée d'Al-Jazira a eu le bras fracturé avant son arrestation vers la fin décembre. Sa famille s'inquiète depuis longtemps que cette blessure ne soit pas correctement traitée pendant qu'il est en détention.

Le verdict de culpabilité a été rendu à M. Fahmy et à deux de ses collègues, un Australien et un Égyptien, prenant par surprise la communauté internationale. Des défenseurs des médias et des groupes de défense des droits de l'homme ont dénoncé ce procès. Les trois journalistes étaient accusés de compromettre la sécurité nationale et d'offrir du soutien aux Frères musulmans, un groupe politique considéré comme terroriste en Égypte.

Les journalistes ont nié à plusieurs reprises les accusations, affirmant qu'ils ne faisaient que leur travail.

Adel Fahmy a affirmé que c'était un «miracle» que son frère obtienne finalement les soins pour son bras droit, mais que le délai et les conditions difficiles de détention ont dramatiquement empiré son état, au point où il en sera handicapé de manière permanente.

«Il a été menotté durant de longues périodes. De plus, durant le premier mois et demi, il était détenu en isolement cellulaire dans une prison à sécurité maximale, il dormait sur un plancher de béton. Tout cela a contribué à rendre la blessure chronique», a-t-il dit à La Presse Canadienne depuis Le Caire.

«(Son bras) ne sera plus jamais pleinement fonctionnel. Il a une amplitude de mouvement limitée et une douleur considérable.»

Des officiers gouvernementaux surveillent Mohamed Fahmy 24 heures sur 24 durant son séjour à l'hôpital, a soutenu son frère.