Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le maire de Slaviansk confirme à l'AFP la fuite des rebelles prorusses

Le maire de Slaviansk, Vladimir Pavlenko, nommé par les rebelles, a confirmé samedi à l'AFP que les insurgés prorusses avaient quitté la ville et indiqué que les forces ukrainiennes n'y étaient pas encore entrées.

"Les combattants (séparatistes prorusses) sont partis. L'armée ukrainienne n'est pas encore à Slaviansk. Il n'y a plus de pouvoir en ville", a déclaré par téléphone M. Pavlenko. Les autorités ukrainiennes ont annoncé dans la matinée que les rebelles avaient quitté cette ville symbole de la rébellion séparatiste prorusse dans l'est de l'Ukraine, théâtre de violents combats depuis deux mois.

"Le départ des combattants a été une surprise. Personne n'était au courant. Ce matin, j'ai vu qu'il n'y avait plus de combattants devant la mairie. Ensuite, j'ai vu qu'il n'y en avait pas non plus devant les barrages et barricades en ville", a déclaré par téléphone à l'AFP un habitant de Slaviansk, Kolia Tcherep.

A Donetsk, l'un des fiefs des séparatistes prorusses, le "Premier ministre" de la "république de Donetsk", Alexandr Borodaï a reconnu que ses troupes avaient quitté Slaviansk.

"En raison de la supériorité numérique écrasante de l'adversaire, nos combattants ont été contraints d'abandonner leurs positions", a écrit M. Borodaï sur le site officiel des insurgés de Donetsk.

nm/via/ros

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.