NOUVELLES
05/07/2014 09:52 EDT | Actualisé 04/09/2014 05:12 EDT

Irak: le patriarche chaldéen demande la libération de deux religieuses

Le patriarche de l'Eglise chaldéenne en Irak, Louis Sako, a réclamé samedi la libération de deux religieuses et de trois orphelins enlevés, selon lui, par des insurgés dans le nord du pays.

Les cinq personnes ont disparu mardi à Mossoul (nord), la deuxième ville du pays, tenue par des insurgés sunnites, qui se sont emparés de pans entiers du territoire depuis le lancement il y a près d'un mois d'une offensive fulgurante.

"Nous en appelons aux érudits et aux chefs de tribus pour nous aider à libérer deux religieuses et trois orphelins", a demandé Mgr Sako, soulignant que "les chrétiens ne sont pas partie prenante aux événements" des dernières semaines.

"Nous avons vécu côte à côte pendant 14 siècles (avec les musulmans), nous voulons continuer à communiquer et à vivre ensemble", a-t-il poursuivi.

Un employé de la cathédrale chaldéenne de Mossoul avait déclaré plus tôt samedi que des insurgés occupaient les cathédrales chaldéenne et syrienne orthodoxe de Mossoul.

Ils ont enlevé les croix des façades des édifices et les ont remplacées par le drapeau noir de l'EI, selon l'employé, qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat.

Avant l'invasion américaine de 2003, plus d'un million de chrétiens vivaient en Irak, dont plus de 600.000 à Bagdad. Mais en raison des violences meurtrières qui ont secoué le pays depuis, ils ne sont aujourd'hui pas plus de 400.000 sur l'ensemble du territoire.

Beaucoup de ceux qui sont restés vivent dans la province de Ninive, dont Mossoul est la capitale.

str-ak/psr/jmm/faa/cco