NOUVELLES
05/07/2014 12:27 EDT | Actualisé 04/09/2014 05:12 EDT

GP de Grande-Bretagne - Qualifications: déclarations

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 4e pole position de la saison:

"Quelles qualifications ! C'était tellement délicat avec la pluie et ces conditions qui changeaient si vite, donc c'est très satisfaisant de finir devant, en ayant tout bien fait. Mon dernier tour lancé était difficile parce que j'étais un peu juste (pour passer la ligne avant la fin de la séance) et coincé derrière Lewis (Hamilton, ndlr). Heureusement, il n'a pas fini son tour. Je me souvenais qu'on perdait trois ou quatre secondes dans les derniers virages quand ils étaient très mouillés, donc je savais qu'il y avait une opportunité de bien améliorer et qu'il fallait que je continue. Je dois aussi remercier toute l'équipe qui m'a si bien guidé pendant cette heure de qualifications. Ce sera un gros avantage de partir en pole position, je suis très confiant et je vais tout faire pour gagner. Dans la perspective du championnat, c'est bien aussi que Lewis parte 6e, mais je m'attends à ce qu'il remonte très vite en début de course et qu'on se batte à nouveau ensemble, car ce circuit convient très bien à nos voitures, plus que l'Autriche, donc ça va encore être une bonne bagarre".

Sebastian Vettel (GER/Red Bull), 2e temps: "C'était une séance très étrange et c'était très serré. En Q1 et en Q2, je suis ressorti très tard de mon stand, à cause de la météo et après, en Q3, je suis peut-être sorti un peu trop tôt pour mon dernier tour lancé, mais finalement ce n'est pas grave car mon chrono était bon. Je pense que l'Angleterre est le seul pays au monde où les conditions peuvent changer aussi vite. C'est dur de savoir à quel point on peut attaquer quand les conditions sont telles, c'est comme si on pilotait dans l'inconnu. Le tour de lancement montre que c'est encore mouillé, alors on sait qu'on va améliorer son chrono, mais on ne sait pas de combien: ça dépend juste du niveau de risque que l'on est prêt à prendre, surtout dans le premier virage, qui est très rapide, et difficile à évaluer. J'ai pris ce qu'il fallait comme risques aujourd'hui, donc je suis heureux".

Jenson Button (GBR/McLaren), 3e temps: "Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis heureux. Je sais que ce n'est qu'une troisième place en qualifications, mais pour nous, en ce moment, et par rapport aux 18 derniers mois, c'est... Je ne pensais jamais obtenir un tel résultat, et ça fait plaisir de le faire à domicile, en réussissant ces qualifications de bout en bout. On avait un bon rythme, pas par rapport aux Mercedes, mais par rapport à tous les autres. Quand j'ai fait mon meilleur tour en Q1, sur les pneus medium, j'étais environ deux secondes plus vite que tout le monde, mais j'ai perdu le train arrière dans le dernier virage, donc mon chrono a été annulé, et je pensais que j'allais me faire éliminer. Donc finir 3e de cette séance, devant mon public, c'est vraiment inespéré".

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 6e temps: "J'ai fait une erreur aujourd'hui, j'aurais dû continuer, faire un dernier tour lancé. C'était ma décision, un mauvais choix de ma part, et ça a fait basculer ces qualifications qui étaient délicates, à cause des conditions très changeantes. On avait tout réussi plutôt bien, jusqu'aux dernières minutes, quand c'était le moment le plus important. Je suis vraiment désolé d'avoir déçu mes fans car leur soutien était fantastique et je vais faire ce qu'il faut pour faire une belle course demain. Il faudra que je prenne un aussi bon départ qu'en Autriche et après on ne sait jamais ce qui peut se passer. C'est difficile d'exprimer ses émotions quand on vient de sortir de la voiture, et de voir le côté positif, mais je vais retrouver mon équipe, ma famille, et commencer à me préparer pour la course de demain".

Propos recueillis en conférence de presse.

dlo/gca