NOUVELLES
03/07/2014 11:47 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Wimbledon - Bouchard bat Halep et rejoint Kvitova en finale

La Canadienne Eugenie Bouchard a éliminé la Roumaine Simona Halep 7-6 (7/5), 6-2 jeudi à Wimbledon et sera ainsi opposée à la Tchèque Petra Kvitova pour sa première finale en Grand Chelem samedi.

Après deux demi-finales cette année à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, l'actuelle 13e joueuse mondiale a donc réussi à franchir l'écueil à sa 3e tentative à seulement 20 ans, et essaiera de faire encore mieux contre la 6e joueuse WTA qui s'était imposée à Londres en 2011.

Alors que des quatre demi-finalistes elle avait eu le parcours le plus compliquée jusque-là, la jeune fille de Montréal a désormais l'assurance de se hisser à la 7e place mondiale en fin de tournoi, le plus haut classement jamais atteint par une Canadienne.

Soutenue par le public anglais, Bouchard a cette fois-ci saisi sa chance et ses prises de risques autant que ses frappes puissantes se sont finalement avérées payantes.

En fin de match, elle a toutefois semblé un peu gagnée par la nervosité.

Alors qu'elle avait profité d'une Halep déboussolée par la perte d'un premier set très serré après avoir pourtant mené 4-2 dans le tie-break, la Roumaine de 22 ans, rapidement menée 5-1 dans le 2e, a en effet sauvé cinq balles de matches avant de s'incliner.

La finaliste de Roland-Garros et 3e joueuse mondiale ne parviendra donc pas à rééditer son exploit parisien.

La faute sûrement à cette première manche interminable d'une heure et une glissade mal maîtrisée qui a nécessité l'intervention du médecin pour soigner sa cheville gauche.

Moins mobile, Halep, qui avait remporté au printemps leur unique affrontement, n'a alors pu poser correctement son jeu et exploiter les failles de celui de sa rivale.

"C'était un peu fou à la fin, a reconnu la gagnante. Je n'avais jamais conclu un match comme ça et j'étais contente d'avoir réussi à me concentrer jusqu'au bout. Cela nécessite de la force mentale mais c'était aussi important de profiter du moment".

"Ce qui m'arrive ne me surprend pas car j'ai beaucoup travaillé et parce que je crois en moi. Samedi, Petra sera prête, mais moi aussi. Je vais tout donner, essayer de jouer mon jeu et on verra ce qu'il se passe", a-t-elle ajouté à sa sortie du court.

cd/el