NOUVELLES
03/07/2014 11:17 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Transparence du secteur minier : la RDC reconnue conforme aux normes ITIE

La République démocratique du Congo a annoncé jeudi avoir été admise comme membre à part entière de l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), référence internationale en matière de contrôle de la gouvernance du secteur minier.

"Les efforts maintenus du gouvernement [...] ont porté leurs fruits", "je me réjouis que la RDC soit membre à part entière" de l'ITIE, a indiqué le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo dans des messages diffusés sur Twitter.

Dans un communiqué publié en ligne, l'ITIE indique que la RDC est "désormais 'conforme' à la norme mondiale de transparence de l'ITIE" en conséquence de quoi "ses citoyens ont la possibilité d'accéder à des informations détaillées sur la manière dont leurs ressources naturelles sont gérées".

La RDC était candidate à l'ITIE depuis 2008, mais son processus d'adhésion avait été suspendu pour un an en avril 2013, l'Initiative ayant alors reproché à Kinshasa, sur la base du rapport annuel fourni par le gouvernement congolais pour 2010, de ne pas satisfaire à ses exigences sur un certain nombre de points.

Ces question ont été résolues,indique l'ITIE, pour qui "la RDC a fait preuve d'un degré d'engagement tout à fait remarquable à l'égard du processus de l'ITIE".

"La conformité à l'ITIE ne signifie pas que les ressources naturelles d'un pays sont gérées de manière parfaite, mais que le pays dispose d'un processus de base qui est efficace et qui permet un débat bien informé", ajoute l'ITIE.

Soulignant la nécessité de poursuivre les réformes pour améliorer encore les choses, l'organisation avertit que "le pays aura besoin d'une volonté politique soutenue pour progresser sur cette bonne voie".

mj/hm