NOUVELLES
03/07/2014 09:26 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Rosneft: l'Etat veut descendre à 50% du capital dès l'an prochain (ministre)

L'Etat russe prévoit de descendre dès l'an prochain à 50,1% du capital du géant russe du pétrole Rosneft, contre 69,5% actuellement, a indiqué jeudi le ministre russe des Finances Anton Silouanov.

Le plan actuel de privatisations du gouvernement prévoit de descendre à 50,1% du capital d'ici à 2016.

"Nous avons avancé l'échéance de 2016 à 2015 pour pouvoir utiliser ces ressources dès l'an prochain", a déclaré M. Silouanov, cité par les agences russes, précisant que l'Etat comptait vendre ces titres "à un prix de marché".

La capitalisation boursière de Rosneft à la Bourse de Moscou s'élevait jeudi à 58,5 milliards d'euros, soit plus de 14 milliards d'euros pour la part de 19,5% de capital à céder.

Le gouvernement est soumis à forte pression pour augmenter ses dépenses au moment où la croissance ralentit mais ses marges de manoeuvre sont limitées car les rentrées budgétaires diminuent également.

Moscou doit aussi financer le rattachement de la Crimée en mars après un référendum jugé illégal par les Occidentaux. Selon M. Silouanov, l'Etat russe prévoit de dépenser l'an prochain 100 milliards de roubles (2,1 milliards d'euros) pour la péninsule, notamment pour construire un pont afin de la relier au territoire russe via le détroit de Kertch.

Rosneft est devenu l'an dernier le premier producteur de pétrole coté en Bourse dans le monde avec l'acquisition de son concurrent TNK-BP et sa production d'or noir a dépassé l'an dernier 4 millions de barils par jour en moyenne.

Son patron Igor Setchine, un proche du président Vladimir Poutine, est ciblé par des sanctions américaines à la suite de la crise ukrainienne, mais le groupe a affirmé que cela ne remettait pas en cause ses projets internationaux, y compris aux Etats-Unis.

gmo/lgo/fw

MOSCOW EXCHANGE MICEX-RTS OAO

BP