NOUVELLES
03/07/2014 03:33 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Nombre élevé de surdoses liées à la consommation de drogues de rue à Montréal

MONTRÉAL - La Direction de santé publique (DSP) de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal est préoccupée par le nombre élevé de surdoses liées à la consommation de drogues de rue.

Elle enquête actuellement sur 53 cas d'intoxications sévères, dont 18 décès, qui sont liés à ce type de consommation. Elle a dénombré 13 décès en mai et cinq en juin.

Selon la DSP de Montréal, les trois quarts de ces décès seraient liés à une consommation par injection.

Or, de 2000 à 2009, on rapportait en moyenne 1,3 décès dû à une surdose de drogues liée à l'injection par période de quatre semaines.

Les cas recensés sont survenus chez des personnes qui consomment de l'héroïne, de la cocaïne ou des comprimés contrefaits par injection, par voie nasale ou par inhalation. Les personnes touchées sont âgées entre 20 et 65 ans.

Des résultats de tests effectués en laboratoire seront bientôt disponibles. Ils devraient permettre de savoir quelles substances ou drogues sont impliquées dans ces cas d'intoxication.

Afin de prévenir d'autres surdoses et des décès, du matériel d'information est diffusé par le réseau de la santé et des services sociaux, ainsi que par les organismes communautaires.