NOUVELLES
03/07/2014 10:00 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Un défi lancé au Brésil et à l'Allemagne

La Colombie et la France, deux des équipes les plus impressionnantes depuis le début du Mondial-2014, lancent un défi au Brésil et à l'Allemagne, prétendants affichés au titre, vendredi en quart de finale.

Le coup est passé près. En huitièmes de finale, Allemands et Brésiliens ont été contraints de passer par la prolongation. La Seleçao a même survécu à une homérique séance de tirs au but (1-1, 3 t.a.b. à 2) face au Chili, qui a mis en lumière ses failles mentales.

Les larmes du gardien Julio Cesar, avant la séance dont il fut le héros, et les prières du capitaine Thiago Silva, qui s'est défilé au moment de tirer, ont incité l'encadrement à agir.

De retour au centre d'entraînement de Teresopolis, le sélectionneur Luiz Felipe Scolari a appelé en renfort une psychologue, Regina Brandao. Et même si elle suit régulièrement la Seleçao, il semble qu'elle ait débarqué en urgence.

Sa mission: redonner confiance aux joueurs en leur faisant comprendre que la peur neutralise leur potentiel, alors que le potentiel doit leur permettre de dominer la peur à Fortaleza (17h00 locales, 20h00 GMT).

L'autre souci des Brésiliens est tactique. Privés de Luiz Gustavo (suspendu), ils doivent reconsidérer la composition de leur milieu de terrain, et surtout trouver la solution pour alimenter les joueurs à vocation offensive (Fred, Neymar, Hulk).

Enfin, les Brésiliens, qui portent les espoirs de tout un pays de 200 millions d'habitants, doivent résoudre un dernier problème: bloquer James Rodriguez, inspirateur du jeu des Cafeteros colombiens, pour la première fois en quart de finale en dégageant une impression de facilité déconcertante.

Le duel entre James (prononcer Rames) Rodriguez et Neymar constituera l'une des clés de ce quart de finale.

- Deschamps: l'Allemagne "largement au-dessus" -

Le duel France-Allemagne (13h00 locales, 16h00 GMT) à Rio s'annonce également particulièrement indécis. Ce choc entre voisins européens renvoie à leurs précédentes confrontations en coupe du monde, et notamment à la demi-finale remportée par les Allemands au Mondial-82 en Espagne, au terme d'un match haletant et d'une séance de tirs au but épique (3-3 a.p., 5 t.a.b à 4).

L'heure de la grande revanche a-t-elle sonné ? Les Français ont accumulé les bonnes performances, et sont sortis sans trop de dommages des huitièmes de finale face au Nigeria (2-0). Pendant ce temps-là, les Allemands rencontraient de grosses difficultés pour éliminer l'Algérie (2-1 a.p.).

"Le Nigeria était une bonne équipe avec de la densité, mais cette équipe allemande est largement au-dessus sur le papier, souligne le sélectionneur français Didier Deschamps. On sait qu'il faudra faire ce qu'on a fait de bien jusqu'à maintenant, mais s'élever à tous les niveaux."

L'Allemagne de l'attaquant Thomas Müller (4 buts dans le tournoi) est une véritable montagne à gravir pour les Français. Car l'adversaire, qui court certes après un titre depuis l'Euro-96, présente de solides références: Triple championne du monde, demi-finaliste de toutes les phases finales depuis 2006 (Mondial et Euro) et présente en quarts de finale pour la 17e fois en 18 participations au Mondial.

Pour les Français, comme pour les Colombiens face au Brésil, il s'agit d'un vrai défi.

Les deux autres quarts de finale, Pays-Bas - Costa Rica et Argentine - Belgique sont programmés samedi.

pga/pgr/sk