NOUVELLES
03/07/2014 11:47 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Mexique-Cameroun: les insultes étaient générales (discipline)

La procédure disciplinaire visant la Fédération mexicaine de football a été éteinte car les insultes ne visaient pas un joueur du Cameroun en particulier, mais étaient générales, a indiqué jeudi Claudio Sulser, président de la commission de discipline de la Fifa.

La Fifa avait annoncé le 24 juin l'extinction de la procédure disciplinaire visant la fédération mexicaine pour "mauvais comportement de supporters" lors d'un match du Mondial-2014 remporté par "El Tri" contre le Cameroun (1-0) le 13 juin, mais sans donner les raisons.

"Une procédure avait été ouverte pour des mots inappropriés, mais ces insultes n'étaient pas dirigées sur un joueur en particulier, elles étaient prononcées à chaque fois qu'un joueur avait la balle, donc il était impossible pour nous de punir la fédération mexicaine pour ça", a expliqué M. Sulser devant la presse à Rio.

Le Daily Telegraph avait écrit que les fans mexicains avaient usé d'insultes homophobes visant le gardien du Cameroun, Charles Itandje.

Par ailleurs, la presse avait rapporté que des supporters croates avaient déployé pendant un match un drapeau avec des symboles extrémistes.

"Il n'y a pas eu de procédure ouverte, une fois que ce drapeau est entré il est difficile de savoir qui l'agite, car n'importe qui peut le prendre pour pénaliser l'équipe adverse. Il faut identifier qui le porte et ce n'a pu être fait car c'était un cas isolé", a exposé le président de la commission de discipline.

"Nous devrions faire un meilleur travail à la Fifa, avec des officiers anti-discrimination dans les stades; proposition qui n'a pu aboutir pour l'instant; pour empêcher de tels symboles d'entrer dans les stades", a pour sa part commenté Jeffrey Webb, un des vice-présidents de la Fifa, président de la Concacaf (Confédération d'Amérique du nord, centrale et du sud) et d'une commission contre le racisme et discrimination de la Fifa.

pgr/pga/dhe