NOUVELLES
03/07/2014 05:23 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Messi-Hazard: l'élève est dans les pas du maître

Le Belge Eden Hazard, 23 ans, qui refuse pour l'heure d'être comparé à la star argentine Lionel Messi, 27 ans, envisage pourtant de marcher dans les pas de la "Pulga", à qui beaucoup le comparent même si les deux joueurs diffèrent sur bien des points.

Technique

Ce sont bien sûr deux artistes. Jusqu'à son arrivée à Chelsea, Hazard jouait au football "d'abord pour s'amuser". Ses talonnades, roulettes et désormais célèbres coups du foulard s'effectuaient donc parfois au détriment de l'efficacité. Son entraîneur à Chelsea José Mourinho l'a recadré, même s'il cède encore parfois à la facilité.

Messi dispose, lui, de la conduite de balle la plus parfaite qu'on puisse imaginer. Même quand il est lancé à pleine vitesse, le ballon semble ne jamais s'éloigner à plus de quelques centimètres de son pied gauche. Et comme ont pu le constater Nigérians et Iraniens, sa technique de frappe est elle aussi impeccable.

Physique

Les deux joueurs ont des morphologies assez semblables. Messi est un peu plus petit (1,69 m contre 1,72 m), mais avec leurs centres de gravité bas et beaucoup de puissance dans les cuisses, ils résistent bien aux duels. Longtemps réputé indestructible, l'Argentin a subi quelques blessures depuis un an et demi.

Vision du jeu

Tous deux portent le numéro 10. Mais Hazard est davantage un ailier alors que Messi, installé à droite à ses débuts, joue vraiment dans l'axe. Le sélectionneur Marc Wilmots a déjà utilisé Hazard comme meneur de jeu, voire en pointe. Mais le joueur de Chelsea préfère le poste d'ailier gauche. "Cela me permet de rentrer dans le jeu et d'utiliser mon pied droit", dit-il. Passeur décisif pour Di Maria contre la Suisse, Messi, lui, est un attaquant qui voit le jeu comme tous les meneurs de jeu du monde aimeraient le faire.

Vitesse

D'après les statistiques proposées par la Fifa, ils n'ont jamais été flashés à plus de 30 km/h lors de ce Mondial, loin des 37 km/h du Néerlandais Arjen Robben. Mais balle au pied, ils sont très largement au-dessus de la moyenne. Et sur des sprints courts et en dribble, ils ont peu d'équivalents.

Sens du but

Du fait de sa position, Hazard n'affole pas les compteurs. Lors de sa meilleure saison à Lille (2011-12) il avait inscrit 20 buts en Ligue 1. La saison passée à Chelsea, il a marqué à 14 reprises en championnat. C'est honorable, mais loin des statistiques stratosphériques de Messi. "C'est la raison pour laquelle je ne veux pas que l'on me compare à lui. Je ne suis pas encore à son niveau d'efficacité. Ce qu'il fait à longueur de saison est exceptionnel", a-t-il dit.

Messi vient d'enchaîner une sixième saison d'affilée à plus de 40 buts toutes compétitions confondues (Barcelone et équipe nationale). En 2011-2012, il a inscrit 82 buts en 59 matches. Cette saison, plutôt moyenne pour lui, il en a encore marqué 48 en 54 matches! Unique.

Expérience

Quatre ans de différence en football, c'est énorme. Hazard avec ses 23 ans sort à peine du statut d'espoir. Mais il a fait ses premiers pas professionnels tellement tôt avec le LOSC (16 ans et 10 mois pour ses débuts en L1) qu'il a déjà sept années de professionnalisme derrière lui. Reste que ce Mondial brésilien est le premier grand tournoi pour le Belge. A ce niveau, il est encore en phase d'apprentissage.

L'Argentin dispute son troisième Mondial et il a déjà remporté trois Ligues des Champions. Dans ce domaine non plus, les deux joueurs ne sont pas comparables.

Défense

Dans cette équipe d'Argentine pour l'instant décevante, où il est déjà chargé de marquer ou de faire marquer tous les buts, on ne va pas en plus demander à Messi de défendre. L'Argentin est l'un des rares joueurs au monde à être totalement déchargé des tâches défensives.

Hazard non plus n'aime pas défendre. Ses lacunes sont encore énormes, comme Mourinho l'a souligné plusieurs fois cette saison. Avec la Belgique, il fait le boulot. Irréprochable depuis le début du Mondial. Mais, par précaution, Wilmots a demandé au latéral gauche de ne pas trop monter. On ne sait jamais...

Clubs et salaires

Messi a signé en mai un nouveau contrat avec Barcelone. Selon la presse espagnole, les deux parties restent liées jusqu'en 2018, avec à la clé une revalorisation salariale qui fait de l'Argentin le joueur le mieux payé du monde: 20 millions d'euros par an. Il toucherait à peu près autant en contrats publicitaires.

A Chelsea, Hazard gagnerait une dizaine de millions d'euros en salaire. Mais avec les primes et contrats publicitaires, ses revenus dépasseraient les 16 millions d'euros annuels, selon plusieurs médias belges.

bnl-stt/ol/gv