NOUVELLES
03/07/2014 09:39 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - France-Allemagne: les matches de 1982 et 1986

La France et l'Allemagne, opposées vendredi en quarts de finale du mondial-2014 au Brésil, s'affronteront pour la 4e fois en Coupe du monde. Les deux précédentes confrontations en 1982 et 1986, remportées par l'Allemagne de l'Ouest, ont été mémorables.

Lors du Mondial-1958, la France l'avait emporté (6-3) dans le match pour la troisième place.

8 juillet 1982

Demi-finale de Coupe du monde.

A Séville (stade Sanchez-Pizjuan), RFA bat France 3-3 (5-4 t.a.b.).

Mi-temps : 1-1.

Temps: très lourd

Spectateurs: 70.000 spectateurs environ

Arbitre : M. Corver (Pays-Bas).

BUTS

RFA : Littbarski (18), Rummenigge (104), Fischer (110)

France : Platini (27,s.p.), Trésor (93), Giresse (100).

TIRS AU BUT

Giresse (1-0); Kaltz (1-1); Amoros (2-1); Breitner (2-2); Rocheteau (3-2); Stielike (raté, 3-2); Six (raté, 3-2); Littbarski (3-3); Platini (4-3), Rummenigge (4-4); Bossis (raté, 4-4); Hrubesch (4-5).

Avertissements:

France : Giresse (35), Genghini (40)

RFA : B. Förster (46)

RFA : Schumacher - Kaltz (cap.), K-H. Förster, Stielike, Briegel (Rummenigge, 97) - B. Förster, Dremmler, Breitner, Magath (Hrubesch, 74) - Fischer, Littbarski. Sel.: J. Derwall.

FRANCE : Ettori - Janvion, Trésor, Bossis, Amoros - Giresse, Tigana, Genghini (Battiston, 51 puis Lopez, 61), Platini (cap.) - Rocheteau, Six. Sel. : M. Hidalgo.

Un match inoubliable dans la nuit chaude de SEVILLE. Les deux équipes sont à égalité (1-1), lorsque Patrick Battiston se retrouve face au gardien allemand Harald Schumacher sorti de ses buts. Alors qu'il tente un lob, il est percuté violemment par Schumacher, sorti de sa surface. Bilan: fissure d'une vertèbre cervicale et dents cassées. Mais aucune sanction pour Schumacher.

Le match bascule dans la folie. La France mène rapidement (3-1), grâce à Tresor et Giresse à la joie extatique. Mais les Allemands égalisent et arrachent la séance des tirs au but.

Après un raté allemand, Didier Six a l'occasion de qualifier les Bleus; échec. La chance est passée. Bossis rate son tir. Le sculptural Hrubesch qualifie l'Allemagne. Trente-deux ans après, la nuit de SEVILLE est une légende.

25 juin 1986

Demi-finale de Coupe du monde.

A Guadalajara (Monumental Jalisco), Allemagne bat France 2 à 0 (1-0)

Temps: très chaud

Arbitre : M. Agnolin (ITA)

BUTS

RFA : Brehme (9), Voller (90)

Avertissements:

France : Fernandez (89)

RFA : Magath (52)

Allemagne: Schumacher - Brehme, K.H. Förster, Jakobs, Briegel - Matthaus, Rolff, Magath, Eder - Rummenigge (Voller, 57), K. Allofs. Sel.: F. Beckenbauer

France: Bats - Ayache, Bossis, Battiston, Amoros - Fernandez, Tigana, Giresse (Vercruysse, 71), Platini - Stopyra, Bellone (Xuereb, 66)

Victorieuse de l'Italie, tenante du titre en 8e de finale, puis du Brésil en quarts de finale, la France aborde ses retrouvailles avec l'Allemagne en pleine confiance. Mais les deux matches précédents ont laissé des traces et Platini joue blessé depuis le début du tournoi. Les Bleus sont fatigués et ratent leur match. A l'image du gardien Jöel Bats, impérial face au Brésil, mais qui commet une grosse erreur sur un coup-franc de Brehme qui permet aux Allemands de mener rapidement (9).

Les Bleus dominent, mais ne parviennent pas à égaliser. Et sur un contre Rudy Voller assure la qualification allemande dans les derniers instants. La génération Platini laisse filer sa dernière chance de remporter la Coupe du monde.

pga/pgr/dhe