NOUVELLES
03/07/2014 06:50 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Madrid emprunte 4,5 mds EUR, taux en baisse à 30 ans

L'Espagne a emprunté jeudi 4,5 milliards d'euros, le maximum visé, en obligations à cinq et 30 ans, voyant à nouveau ses taux baisser sur la plus longue échéance mais se tendre légèrement à plus court terme, souffrant d'une demande plus timide.

Le pays a désormais couvert 70,2% de son programme de financement annuel à moyen et long terme de 133,3 milliards d'euros, affirme le ministère de l'Economie dans un communiqué.

Le Trésor a atteint le maximum de la fourchette visée (entre 3,5 à 4,5 milliards) mais la demande, atteignant 1,4 fois le montant finalement alloué, a été plus faible que lors des récentes émissions.

Le coût de financement a légèrement augmenté sur les obligations à cinq ans: le taux d'intérêt moyen a atteint jeudi 1,568% contre à 1,402% lors d'une émission comparable le 18 juin.

Signe de la confiance retrouvée sur les marchés, Madrid a en revanche bénéficié d'un taux moyen en baisse à 30 ans, à 4,043% contre 4,519% le 20 février, soit le taux le plus bas "depuis 2006" sur cette échéance, selon le ministère de l'Economie.

Fin mai, c'est l'obligation à dix ans, considérée comme une référence par les investisseurs, qui avait franchi en baisse un seuil historique, celui des 3%.

Après une année 2012 marquée par de vives tensions sur les marchés, la quatrième économie de la zone euro bénéficie depuis 2013 d'une accalmie, les investisseurs ayant notamment été rassurés par l'aide européenne de plus de 40 milliards d'euros accordée à ses banques et le soutien de la Banque centrale européenne, qui s'est engagée à racheter de la dette des pays de la zone euro en difficulté.

L'Espagne, frappée doublement en 2008 par l'éclatement de sa bulle immobilière et la crise financière internationale, est sortie au troisième trimestre 2013 de sa deuxième récession en cinq ans.

Mais le pays reste miné par le chômage (25,93% des actifs) et une crise sociale alimentée par une cure d'austérité sans précédent menée par les autorités pour redresser les comptes du pays.

elc/ka/fw