NOUVELLES
03/07/2014 02:14 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Lewis Hamilton veut relancer la course au titre avec une victoire chez lui

SILVERSTONE, Royaume-Uni - Lewis Hamilton veut qu'une foule partisane et émotive le soutienne jusqu'au bout, ce week-end, alors qu'il cherchera à signer sa deuxième victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne et à relancer le championnat des pilotes.

Le pilote britannique, qui l'a emporté à Silverstone en 2008 en route vers le titre mondial, a reconnu qu'il n'y a pas de moment plus satisfisant pour un pilote que de s'imposer dans une course disputée dans son pays.

«Je veux vraiment gagner cette course, a déclaré Hamilton, jeudi. C'est une grande sensation quand tu peux réussir à faire ça. Et les partisans britanniques sont spéciaux, alors je veux gagner pour eux aussi.»

Hamilton a un retard au classement de 29 points sur son coéquipier de l'écurie Mercedes Nico Rosberg, après huit des 19 courses prévues au calendrier.

Rosberg a fini premier ou deuxième dans chacune des courses, tandis que Hamilton a été moins constant. Celui-ci a remporté quatre courses d'affilée, mais il a aussi deux abandons.

Pendant que Hamilton rencontrait les médias en conférence de presse, jeudi, Rosberg a pu rester loin des feux de la rampe et mieux éviter les questions difficiles. Il n'a pas passé beaucoup de temps à répliquer à certaines des récentes affirmations de Hamilton à son sujet.

Les tabloïds britanniques ont notamment fait état, cette semaine, du fait que Hamilton a avancé qu'il finirait par avoir le dessus sur Rosberg parce qu'il a un talent supérieur naturel.

Rosberg, qu'on considère comme un pilote qui a une approche plus scientifique que son coéquipier, a déclaré à Sky Sports qu'il ne voulait pas aborder la question.

«Vous savez, Lewis et moi, nous nous connaissons bien depuis longtemps, depuis l'âge de 13 ans. Je ne pense pas que ç'a beaucoup changé», a-t-il dit.

Le duel entre les deux pilotes Mercedes a accaparé beaucoup d'attention, jeudi, mais n'a pas été le seul sujet de discussion par une journée chaude à Silverstone. Felipe Massa s'apprête à disputer son 200e Grand Prix, tandis que Susie Wolff deviendra vendredi la première femme en 22 ans à participer à un Grand Prix.

Wolff, qui est mariée au chef d'équipage de Mercedes Toto Wolff, pilotera aux côtés de Massa pour l'écurie Williams lors de la séance matinale d'essais, vendredi. La dernière femme à participer à un week-end de F1 a été l'Italienne Giovanna Amati lors des trois premières courses de 1992. Elle a alors été incapable de qualifier sa voiture Brabham.

«Je connais Susie et elle a beaucoup de talent, elle le mérite», a commenté un Hamilton calme et souriant.