NOUVELLES
03/07/2014 09:04 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Le taux de chômage a diminué à 6,1 pour cent aux États-Unis en juin

WASHINGTON - Un marché de l'emploi étonnamment solide redonne du souffle à la reprise de l'économie entamée il y a cinq ans aux États-Unis et rapproche l'économie de la pleine santé.

Les employeurs américain ont créé 288 000 emplois en juin et contribué à faire chuter le taux de chômage à 6,1 pour cent, soit son niveau le moins élevé depuis 2008. Il s'agissait du cinquième gain mensuel supérieur à 200 000 de suite — ce qui représente la meilleure poussée du genre depuis la bulle technologique de la fin des années 1990.

Le marché boursier a réagi de façon positive à la nouvelle. La moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a gagné 92 points et pour la première fois clôturé à plus de 17 000 points à Wall Street.

L'étendue et la constance de la croissance de l'emploi sont frappantes, en partie à cause de la façon dont l'année a débuté. L'économie américaine a reculé à un taux annuel de pas moins de 2,9 pour cent lors de la période de janvier à mars, alors qu'un hiver rigoureux a contribué à la plus importante contraction observée depuis les pires moments de la récession.

Pourtant, les employeurs n'ont pas fait de cas du recul. Ils ont continué à embaucher.

Après avoir atteint 6,3 pour cent en mai, le taux de chômage a chuté à son niveau le plus bas depuis l'automne 2008, alors que la crise économique était à son point culminant, au moment de la faillite de la société financière Lehman Brothers.

La forte performance du mois dernier fait suite aux solides gains de 217 000 emplois de mai et de 304 000 emplois d'avril, deux résultats qui ont été revus à la hausse de 29 000 postes au total.

Au cours des 12 derniers mois, l'économie américaine a ajouté près de 2,5 millions d'emplois, pour une moyenne de 208 000 par mois. Cela constitue le rythme de croissance le plus élevé, d'une année à l'autre, depuis 2006.