NOUVELLES
03/07/2014 09:05 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

La BCE se réunira toutes les six semaines à partir de 2015

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé d'espacer ses réunions de politique monétaire, qui se tiendront à partir de janvier 2015 toutes les six semaines et non plus tous les mois comme actuellement, a annoncé jeudi le président de l'institution monétaire Mario Draghi.

"La BCE ne peut pas et ne devrait pas agir tous les mois", a affirmé M. Draghi, estimant que des échéances mensuelles étaient "tout simplement trop rapprochées dans la situation actuelle", lors de sa conférence de presse mensuelle de politique monétaire.

"La situation actuelle est bien plus complexe qu'elle ne l'était il y a quelques années et entraîne des attentes des marchés, des pays et de l'opinion publique que nous fassions face à cette plus grande complexité" et donc une demande d'intervention, a poursuivi le président de l'institution de Francfort.

Depuis sa création, le conseil des gouverneurs de la BCE, composé des six membres du directoire et des 18 gouverneurs des banques centrales nationales de la zone euro, se réunissait chaque premier jeudi du mois pour réévaluer l'orientation de sa politique monétaire et le niveau de ses taux d'intérêt.

Jugeant que cette fréquence rapprochée provoque "un certain comportement des marchés, pouvant n'avoir rien ou peu à voir avec les fondamentaux" économiques, Mario Draghi a expliqué vouloir éviter "des attentes s'auto-alimentant, ayant des conséquences sur les marchés".

Le nouveau calendrier des réunions sera fixé le 16 juillet par le conseil des gouverneurs et publié dans la foulée sur le site internet de la BCE, a-t-elle précisé dans un communiqué. Les réunions ne portant pas sur la politique monétaire continueront en revanche d'avoir lieu au moins une fois par mois.

Par ailleurs, des comptes-rendus de chaque réunion seront publiés à compter de janvier 2015, comme le font déjà ses homologue américaine, la Fed, et britannique, la BoE, a ajouté M. Draghi, une possibilité évoquée par la BCE depuis plusieurs mois mais difficile selon lui à mettre en oeuvre avec des réunions tous les mois.

Interrogé sur une volonté de coordonner les réunions de la BCE avec celles de la Fed, qui se réunit également toutes les six semaines, Mario Draghi a affirmé "ne pas prévoir de synchroniser les réunions avec qui que ce soit d'autre".

Après avoir baissé lors de sa réunion de juin son principal taux directeur à 0,15% et annoncé toute une palette de mesures destinées à nourrir la reprise économique de la zone euro et à faire décoller l'inflation, la BCE a jeudi maintenu ses taux à leur niveau actuel, déjà historiquement bas.

maj/fw