DIVERTISSEMENT
03/07/2014 11:06 EDT | Actualisé 06/07/2014 08:04 EDT

Festival d'été de Québec 2014: Félix et des milliers de petits bonheurs sur les plaines

Marc Young

QUÉBEC - Malgré la pluie, des milliers de festivaliers ont assisté jeudi soir à Félix, je me souviens, le grand spectacle d'ouverture du Festival d'été de Québec, édition 2014. L'événement tenu sur les plaines d'Abraham coïncidait avec le 100e anniversaire de naissance de Félix Leclerc.

La soirée était animée par l'acteur Yves Jacques et mettait en vedette de nombreuses personnalités de la scène musicale québécoise, dont Diane Dufresne, Michel Rivard, Catherine Major, Karim Ouellet et Yann Perrreau. Le chanteur français Yves Duteil et son compatriote slammeur Grand corps malade, de même que les Acadiens de Radio Radio, sont aussi venus témoigner du rayonnement de notre poète national dans la francophonie.

Yves Jacques est entré sur scène en récitant un extrait du roman Le fou de l'île, écrit par l'auteur de l'île d'Orléans. C'est un Louis-Jean Cormier sur écran géant, mais absent sur scène, qui a ensuite lancé les festivités en entonnant en duo Complots d'enfants «à ma manière», a-t-il averti.

Le chanteur a ensuite laissé la place à Diane Dufresne, venue chanter Bozo, accompagnée de la chanteuse d'opéra Marie-Josée Lord. Diane Dufresne était venue rendre hommage à celui qui l'a fait connaître en France à l'âge de 22 ans. En effet, c'est Félix Leclerc qui l'a présenté sur les planches de scènes et des plateaux de télévision français.

Notre diva nationale a plus tard interprété une chanson méconnue de Félix Leclerc, Le Pharmacien. La longue chanson sur un air parlé (on y entend une filiation avec Georges Brassens) raconte comment une jeune femme est accusée par erreur du meurtre du pharmacien après s'être malencontreusement coupée en tranchant du pain. Diane Dufresne a toutefois revisité la chanson dans une version plus proche de la musique québécoise traditionnelle.

C'est Karim Ouellet qui a eu l'honneur de reprendre Moi, mes souliers, un des airs les plus connus de notre poète national. Le jeune chanteur était accompagné d'une section de cordes.

Michel Rivard a interprété plusieurs chansons, à commencer par Ce matin-là. En 1974, Félix Leclerc a fait le plus beau des hommages à celui qui était alors membre de Beau Dommage en reprenant sa chanson La complainte du phoque en Alaska sur son album Le tour de l'île.

C'est finalement Yann Perreau, accompagné de Misteur Valaire, qui a remixé cet air de Beau Dommage. La foule a repris en choeur le refrain bien connu.

Jeudi soir, Michel Rivard a raconté que la première fois qu'il a entendu la version de sa chanson interprétée par Félix Leclerc, il était «extraordinairement fier». «Je me suis dis, le vieux sacripant, il l'a fait à sa manière», a-t-il confié à la foule. Le chanteur en a donc profité pour lui rendre la pareille, en interprétant, «à sa manière», La mort de l'ours. Michel Rivard a ensuite enchaîné avec Tirelou.

Grand corps malade s'est amené sur scène en marchant à l'aide d'une canne. Le Français à la voix de baryton a récité Chant d'un patriote, accompagné d'un tambour militaire et de la plainte lancinante d'un violon: «Majesté je suis devant vous. Sujet sans terre et sans abris. Vos étrangers nous ont tout pris. J’ai l’arme au poing défendez-vous.»

Yves Duteil, lui, a interprété sa célèbre chanson La langue de chez nous. Le chanteur français a raconté que sa belle chanson a été inspirée par une longue conversation à l'île d'Orléans avec Félix Leclerc. Ce dernier lui a expliqué le «combat» des francophones en Amérique. Félix Leclerc lui a alors dit: «un poète qui ne dérange pas ne sert à rien». «Ça a changé ma façon d'écrire, dit Yves Duteil. C'est sans doute pour ça que je suis là ce soir, pour célébrer un père spirituel.»

Félix, revisité

La soirée a également donné lieu à quelques interprétations originales du répertoire de Félix Leclerc. Radio Radio a repris Le Québécois en version chiac et avec le rythme qu'on lui connaît. Marie-Josée Lord, elle, a chanté L'hymne au printemps de sa voix de soprano. L'interprétation lui a d'ailleurs valu des applaudissements bien sentis de la foule.

Dans un registre très différent, Groovy Aardvark a interprété sa célèbre version de la chanson Le petit bonheur, de même que L'alouette en colère. Vincent Peake et ses acolytes sont encore en pleine forme, 18 ans après la sortie de l'album Vacuum, qui a remis le classique de Félix Leclerc au goût du jour.

Le clou de la soirée était toutefois un «duo» entre Catherine Major et Félix Leclerc, ressuscité le temps d'une soirée grâce à un hologramme créé par la firme montréalaise Turbine. L'événement avait été éventé la veille lors de la répétition du grand spectacle. Si ce n'est pas la première fois qu'un artiste chante en duo avec l'hologramme d'un chanteur décédé (pensons notamment à Céline Dion avec Elvis Presley), ce serait la première fois que cette technologie est utilisée dans un festival au Canada.

La chanteuse, au piano, et Félix Leclerc, assis sur un tabouret et accompagné de sa guitare, ont interprété Vieux Bozo. Depuis l'espace réservé aux médias, l'hologramme promis était toutefois plutôt décevant, ressemblant beaucoup plus à une projection sur un écran.

L'illusion a été rendue possible grâce à des images de l'ONF tournées par le cinéaste Claude Jutras.

Catherine Major avait une raison toute spéciale d'être sur scène jeudi soir. Âgée de 30 ans, elle aurait pu être la petite-fille de Félix Leclerc. Celui-ci était en effet amoureux de la grand-mère de la chanteuse, pour qui il a composé Notre sentier, une triste histoire d'amour que Catherine Major a également interprétée jeudi soir.

Le tour de l'île, présenté par Yves Jacques comme l'hymne national officieux du Québec, a été chanté avec émotion par Joseph Rouleau.

La soirée s'est terminée par un feu d'artifice pour souligner le 406e anniversaire de la ville de Québec. Malgré la pluie, les festivaliers sont restés pour admirer le spectacle, armés de leurs parapluies et de leurs ponchos.

Le spectacle Félix, je me souviens, sera diffusé sur les ondes de Radio-Canada le 7 septembre, puis sur ARTV et Bell ExpressVu.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Félix, je me souviens au FEQ 2014 Voyez les images