POLITIQUE
03/07/2014 12:01 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Bernard Drainville demande au maire de Saguenay, Jean Tremblay, de s'excuser

PC

La déclaration du maire de Saguenay à la suite de l'accident de vélo du député de Jonquière Sylvain Gaudreault continue de faire réagir.

Mardi matin, Sylvain Gaudreault s'est fracturé une hanche en chutant durant une randonnée à vélo dans le rang Saint-Damien, dans l'arrondissement de Jonquière. Il a dû être opéré d'urgence et sera en convalescence pendant trois à quatre mois.

Au lendemain de l'accident, Jean Tremblay a fait preuve de peu de compassion durant la réunion publique du conseil municipal.

Le député de Marie-Victorin, Bernard Drainville, exige des excuses du maire de Saguenay à la suite de cette déclaration. « Attaquer un gars sur son lit d'hôpital, c'est comme tirer sur une ambulance. Le maire Tremblay doit s'excuser », a-t-il publié sur son fil Twitter.

M. Drainville a ensuite ajouté que Jean Tremblay aurait dû mettre la politique de côté. « Ça n'a pas de bon sens de dire ça de quelqu'un qui vient d'avoir un accident. Quand arrive un accident comme ça, c'est le temps d'une trêve, c'est le temps de penser en être humain, pas de penser en politicien. Surtout pour un maire, il me semble qu'il faut que tu t'élèves un peu, il faut que tu aies de la compassion, il faut que tu penses avec ton cœur et il faut que tu penses en être humain. »

Le chef par intérim du Parti québécois et député de Chicoutimi, Stéphane Bédard, croit de son côté que des excuses ne changeront pas la nature du maire de Saguenay. 

« L'idée, ce n'est pas de savoir si c'est sa faute, c'est de savoir comment va la victime, qu'est-ce qu'on peut faire de plus, comment on peut améliorer la sécurité des cyclistes en général sur nos routes », soutient M. Bédard.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, condamne également les propos du maire Jean Tremblay. « Ordinaire! Quand quelqu'un a un accident ou que la santé est en jeu, je pense que la moindre des choses c'est de faire preuve de compassion, de souhaiter un prompt rétablissement », mentionne-t-il.

Du côté du gouvernement libéral aussi les propos du maire de Saguenay sont dénoncés entre autres par le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, et le ministre des Transports, Robert Poëti, qui les qualifient d'inappropriés.

Quant à l'adjoint parlementaire du premier ministre pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Serge Simard, il affirme que son collègue Sylvain Gaudreault a fait une chute regrettable et lui souhaite un prompt rétablissement. Il semble excuser le maire de Saguenay pour ses propos. 

La conseillère Christine Boivin demande la démission du maire

Le parti d'opposition au conseil municipal de Saguenay, l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), est revenu à la charge au lendemain de la réunion publique où Jean Tremblay a déclaré que Sylvain Gaudreault aurait peut-être eu plus de chance s'il avait accordé de l'argent pour la réparation des rangs au moment où il était ministre des Transports et des Affaires municipales.

La conseillère Christine Boivin exige maintenant la démission du maire de Saguenay. Le bureau de l'ERD nuance cette demande en soulignant que Jean Tremblay a de plus en plus de difficulté à gérer l'opposition, un élément essentiel de la vie en démocratie. L'ERD ajoute que le maire devra corriger le tir ou envisager de laisser la place.

Le maire Jean Tremblay ne réagit pas

Il a été impossible de joindre Jean Tremblay à la suite de sa déclaration parce qu'il serait en vacances. À son bureau, on semble banaliser l'affaire. On mentionne également qu'il serait étonnant que le maire de Saguenay s'excuse.

Pas de commentaire de Sylvain Gaudreault

Le député de Jonquière n'a pas commenté les propos du maire de Saguenay. Sylvain Gaudreault refuse les entrevues depuis son accident. Il a toutefois écrit quelques mots sur sa page Facebook pour remercier ceux qui lui ont témoigné leur solidarité, ainsi que les citoyens et secouristes qui l'ont aidé après sa chute.

« À partir de maintenant et pour les prochaines semaines, je vais prendre du repos, a-t-il ajouté. Je dois revenir "sur mes deux pattes" à l'Assemblée nationale en septembre! »

INOLTRE SU HUFFPOST