NOUVELLES
03/07/2014 07:29 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:12 EDT

Des violences éclatent au premier anniversaire de la chute de Morsi

LE CAIRE, Égypte - Une série de manifestations et quelques déflagrations ont ponctué la journée du premier anniversaire de la chute du président égyptien Mohammed Morsi, jeudi. Les forces policières ont procédé à l'arrestation d'environ 200 personnes, ce qui s'inscrit dans le cadre de leur repression du mouvement islamiste.

L'une des bombes a explosé de façon accidentelle dans un appartement en périphérie du Caire, tuant deux présumés militants qui manipulaient l'engin explosif, selon le ministère de l'Intérieur.

Un partisan du leader déchu a été tué dans des affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre dans la ville de Giseh, selon un responsable sécuritaire.

Un peu plus tard, l'explosion d'une bombe dans un train qui se trouvait à Alexandrie a blessé cinq passagers, selon un autre responsable.

Les heurts ont aussi fait un mort du côté des policiers. Un agent a été tué lorsque de violents heurts ont éclaté dans le district de Helwan, au sud du Caire. Des manifestants auraient balancé une bombe incendiaire en direction du commissariat de police. La violente réplique qui s'est ensuivie a provoqué la mort du policiers en plus de blesser deux de ses collègues.

Les partisans de Mohammed Morsi avaient invité la population à manifester pour souligner le premier anniversaire du coup d'État militaire ayant mené à la chute du dirigeant. Les rassemblements n'ont toutefois attiré que des centaines, voire des dizaines, de personnes, ce qui témoigne de l'efficacité de la campagne de repression menée par l'armée égyptienne depuis plusieurs mois.