POLITIQUE
02/07/2014 09:52 EDT | Actualisé 01/09/2014 05:12 EDT

Depuis Lac-Mégantic, la MMA a connu 10 accidents

PC

Si le trafic a été interrompu pendant plusieurs semaines sur les voies de la MMA après l'accident, il a ensuite progressivement repris. Et comme toutes les compagnies ferroviaires, la MMA doit rapporter tous les incidents et accidents qui se produisent sur son réseau ferré au BST, selon la règlementation canadienne.

Un texte de Bahador Zabihiyan

La compagnie ferroviaire Montreal, Maine and Atantic (MMA) a déclaré 10 « accidents » et un incident » ferroviaires depuis la tragédie de Lac-Mégantic, selon les données du Bureau de la sécurité des transports (BST) compilées par Radio-Canada.

Un autre train à la dérive

Parmi ceux-ci, une locomotive est parti à la dérive en mars dernier. Elle a été retrouvée à plusieurs dizaines de mètres du lieu ou elle avait été stationnée la vieille, à Farnham.

Un autre accident est survenu dans la même ville le 8 avril dernier, sur une voie secondaire. La locomotive MMA 2006 a déraillé lors d'une manoeuvre à cause d'un espace trop important entre les rails à cet endroit, indique le résumé du BST. Cette même locomotive a connu un deuxième pépin en octobre 2013, lorsque l'une de ses roues est sortie du rail alors qu'elle se dirigeait vers son atelier.

La météo a aussi donné des maux de tête aux cheminots de la compagnie ferroviaire, selon les données du BST. Une machine destinée au déneigement des rails a déraillé sur une voie principale, près d'une intersection à Lac-Mégantic, à cause de la trop grande quantité de neige et de glace, le 1er avril dernier. Une locomotive de la MMA a aussi déraillé à Johnville, en février 2014, à cause de la neige et de la glace. À Sherbrooke, ce sont quatre wagons vides qui sont légèrement sortis des rails en mars dernier, pour les mêmes raisons.

La MMA, qui a été rachetée depuis par une entreprise américaine, a fait savoir qu'elle ne transporterait plus de pétrole brut sur ses voies. Mais d'autres matières dangereuses continuent d'y circuler. Ainsi, le 17 octobre dernier, un wagon chargé de chlorate de sodium a légèrement déraillé à Magog, sur une voie secondaire. Ce produit est irritant, et peut exploser s'il est chauffé ou si un choc important ou une friction se produit, selon sa fiche descriptive sur le site de la Commission de la santé et de la sécurité du travail.

Aucun des accidents de la MMA n'a eu des conséquences graves et personne n'a été blessé.

« Il y a dix déraillements, tous à basse vitesse, je me demande s'il y a quelque chose avec la condition de la voie ferrée »

— Ian Naish, ancien directeur des enquêtes ferroviaires au BST

« Je pense que d'habitude, on n'a pas trop de déraillements à basse vitesse, c'est un peu bizarre. Mais c'est à Transports Canada de décider s'il existe un problème avec la voie ferrée », explique Ian Naish qui a été directeur des enquêtes ferroviaires au BST pendant onze ans.

La compagnie américaine qui a racheté la MMA a indiqué qu'elle investirait pour améliorer l'état des voies.

La sixième compagnie avec le plus d'accidents

Sans surprise, ce sont les deux géants du secteur qui déclarent la grande majorité des accidents au BST. Du matériel roulant appartenant au Canadien National a été impliqué dans des accidents à 1048 reprises entre le 6 juillet 2013 et le 3 juin 2014. Ce chiffre s'élève à 791 pour le Canadien Pacifique.

Via Rail, qui possède qui possède 78 locomotives et presque 400 wagons, arrive en troisième, avec 33 cas. La MMA, qui possède notamment 25 locomotives, est en sixième position. Treize de ses locomotives ou wagons ont été impliqués dans dix accidents différents.

Nombre de fois où des locomotives ou des wagons ont été impliqués dans des accidents entre le 6 juillet 2013 et le 3 juin 2014 :

Canadien National : 1048

Canadian Pacifique : 791

Via Rail : 33

Hudson Bay Railway : 16

CSX Transportation : 13

Montreal, Maine and Atlantic : 13

Quebec, North Shore and Labrador : 13

Sydney Coal Railway : 11

New Brunswick Southern : 10

Go Transit : 8

Source: Base de données du BST, obtenue par Radio-Canada.

Ces chiffres indiquent le nombre de fois que du matériel roulant appartenant à ces compagnies a été impliqué dans un accident. Le même accident peut avoir été enregistré plusieurs fois par le BST, en fonction du nombre de wagons ou de locomotives impliqués.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Vues aériennes de Lac-Mégantic (mai 2014) Voyez les images