Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014 - France-Equateur: Déclarations

Morgan Schneiderlin (milieu de terrain de l'équipe de France): "C'est un rêve qui se réalise, au Maracana, dans un stade mythique, c'est incroyable. J'ai essayé de faire abstraction du contexte, de rester concentré sur mon match. Il y a un mois et dix jours que je n'avais pas goûté à la compétition, depuis mon dernier match de championnat, il fallait se remettre en route, faire des choses basiques, et petit à petit entrer dans le match. Bon, il y a des choses à améliorer, avec par exemple une perte de balle à la fin. Deux jours avant le match, lors d'une petite opposition, j'ai vu que j'avais des chances, j'ai su que je jouais le jour du match. Je tiens à remercier le coach, parce que ce n'est pas facile de donner à quelqu'un qui n'a aucune sélection sa première titularisation au Maracana. J'espère que je ne l'ai pas déçu, j'ai donné mon maximum. Je suis au comble du bonheur, mais à partir de demain il faut enlever toutes les petites étoiles autour de ma tête, car il y a encore des échéances. L'ambition maintenant qu'une nouvelle compétition commence est de jouer chaque match comme une finale. En 1998, et on a quelqu'un de bien placé pour nous l'expliquer (Deschamps), les matches couperets se sont joués à des petits détails, contre le Paraguay, la Croatie..."

eba/fbx

eba/

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.