NOUVELLES
24/06/2014 01:52 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Le Soudan ferme un centre pour le droit des femmes

Les autorités soudanaises ont fermé sans aucune explication mardi un centre pour le droit des femmes qui existait depuis 17 ans à Khartoum, a indiqué sa directrice.

"Ils ont fait irruption et ont dit 'S'il vous plait demandez à votre équipe d'arrêter le travail'", a expliqué à l'AFP Fahima Hashim, du Centre Salmmah de ressources pour les femmes.

"Nous venons de quitter le bureau. Nous avons tout fermé", a-t-elle ajouté.

La notice officielle de fermeture émane du Registre des sociétés mais selon Mme Hashim l'ordre est venu du puissant Service national de renseignement et de sécurité (NISS).

Elle a indiqué ignorer les raisons de la fermeture. "Nous n'avons rien fait de nouveau".

Le président Omar el-Béchir a appelé en janvier à un dialogue national et à une "renaissance" politique et économique face aux multiples rébellions qui affectent gravement le pays.

Le gouvernement de M. Béchir a souhaité plus de liberté politique mais la fermeture du centre pour les femmes fait douter de son engagement en faveur des réformes.

La Grande-Bretagne, la Norvège et les Etats-Unis ont indiqué en juin que "les restrictions du gouvernement et la répression croissante" limitent l'espace pour la réussite du dialogue.

it/kir/sw/faa