Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Valérie Poulin Collins fond en larmes au palais de justice

Valérie Poulin Collins, la jeune femme accusée d'avoir enlevé un nouveau-né à l'hôpital régional de Trois-Rivières, a fondu en larmes ce matin au palais de justice.

La jeune femme y était pour connaître la date de son enquête sur remise en liberté, qui a été fixée aux 7 et 8 juillet.

C'est en voyant pour la première fois depuis le début des procédures judiciaires des membres de sa famille sur place que la jeune femme de 21 ans a été ébranlée.

Sa mère et ses deux sœurs ont assisté à l'audience ce matin.

Valérie Poulin Collins fait face à deux chefs d'accusation d'enlèvement.

Le 26 mai dernier, elle a dérobé un nouveau-né dans l'aile d'obstétrique du CHRTR. La petite Victoria avait été retrouvée saine et sauve quelques heures plus tard.

L'hôpital de Trois-Rivières a annoncé mardi qu'elle met en place de nouvelles mesures de sécurité, notamment des bracelets électroniques pour les nourrissons.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comparution de Valérie Poulin-Collins (29 mai 2014)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.