Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'UE se prépare à interdire les importations de Crimée

L'Union Européenne devrait interdire la semaine prochaine les importations, notamment de vin, de Crimée, pour sanctionner le rattachement à la Russie de cette péninsule ukranienne, ont indiqué mercredi des sources européennes à l'AFP.

La décision devrait être prise lors de la réunion lundi à Luxembourg des ministres européens des Affaires Etrangères, selon un diplomate européen.

Selon un autre diplomate, la mesure est soutenue par tous les 28 Etats membres de l'UE.

Lors de leur dernière réunion à la mi-mai, les ministres européens avaient de nouveau étendu leurs sanctions ciblées en réaction à la crise ukrainienne, ajoutant 13 personnalités et deux entreprises criméennes à leur liste noire.

Au total, l'UE a imposé des sanctions à 61 personnalités russes et ukrainiennes séparatistes, frappées d'interdiction de visas et d'un gel des avoirs. Mais jusque là, les 28 ne sont pas passés à la vitesse supérieure, celle de mesures punitives élargies qui frapperaient directement des secteurs de l'économie russe, affectant nombre de ses partenaires européens.

ccr/cb/vog

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.