Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Alstom: le patron de GE jeudi et vendredi à Paris pour présenter une offre améliorée

Le patron de General Electric sera de retour à Paris jeudi et vendredi pour présenter une offre améliorée sur Alstom et devrait rencontrer le gouvernement, des clients et les syndicats d'Alstom, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier.

Jeffey Immelt doit être reçu jeudi à la mi-journée par le gouvernement, puis rencontrer les syndicats d'Alstom dans l'après-midi, ont indiqué ces sources.

Mardi, Siemens, engagé avec Mitsubishi dans la bataille pour conquérir Alstom, n'avait négligé aucun moyen pour rallier l'Etat, les administrateurs et salariés de l'industriel français à l'offre qu'ils venaient de déposer.

De son côté, le conglomérat industriel américain, qui entend contrer cette proposition du tandem germano-nippon, assurait peaufiner son offre. Dès mardi, il envisageait de céder son activité de signalisation à Alstom, en sus de son offre initiale qui court jusqu'au 23 juin.

GE a mis sur la table 12,35 milliards d'euros pour racheter la totalité du pôle énergie d'Alstom, qui représente 70% du chiffre d'affaires du groupe français.

Siemens se contenterait de l'activité de turbine à gaz, pour 3,9 milliards d'euros. Son partenaire MHI propose trois coentreprises dans lesquelles Alstom resterait majoritaire, notamment dans les turbines à vapeur, utilisées dans les centrales nucléaires.

Parallèlement, le Japonais propose de racheter 10% du capital d'Alstom à Bouygues, qui en détient actuellement 29,3% et affirme vouloir conserver la totalité de cette participation.

mhc-evs-shu/cb/nou/cgu

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.