NOUVELLES
17/06/2014 11:14 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Valeant affirme ne pas avoir l'intention de bonifier son offre pour Allergan

MONTRÉAL - Valeant Pharmaceuticals (TSX:VRX) affirme ne voir aucune raison d'augmenter à nouveau son offre pour Allergan (NYSE:AGN), même si le refus de négocier manifesté par le fabricant du Botox a nui au cours des actions de l'entreprise montréalaise et a fait chuter la valeur de son offre.

Le président et chef de la direction de la société pharmaceutique, Michael Pearson, a indiqué mardi qu'il s'attendait à voir les actions de Valeant reprendre le terrain perdu, l'offre devant être présentée directement aux actionnaires d'Allergan tandis que le partenaire de Valeant, l'investisseur Bill Ackman, de Pershing Square Capital Management, cherche à obtenir la tenue d'une assemble spéciale afin d'écarter certains membres du conseil d'administration d'Allergan.

«Il (le cours des actions) est artificiellement déprimé en ce moment, mais si nous maintenons le cap (...) je ne crois pas que ce sera un problème», a-t-il affirmé au cours d'une conférence téléphonique lors de laquelle il s'est une fois encore attardé à la réputation de Valeant, qu'il estime reposer sur des idées fausses.

Valeant propose 72 $ US en espèces ainsi que 0,83 action de Valeant pour chaque action d'Allergan.

Mardi, l'offre valait environ 172 $ US par action d'Allergan, ou 51,6 milliards $ US, comparativement à 180 $ US par action, ou 54,1 milliards $ US, lorsque Valeant a bonifié son offre le 30 mai.

M. Pearson a expliqué à des analystes que les actions de son entreprise avaient été affectées par le «bruit» en provenance d'Allergan, qui a à maintes reprises douté de la viabilité du modèle d'affaires de Valeant et critiqué ses résultats financiers.

Valeant a accru la portion en espèces de son offre dans l'espoir que le conseil d'Allergan consente à négocier.

M. Pearson a cependant dit soupçonner dès la première offre faite par Valeant qu'il lui faudrait éventuellement s'adresser directement aux actionnaires d'Allergan.

«Il est évident que la direction d'Allergan et notre conseil d'administration ne s'assiéront jamais ensemble et n'agiront jamais dans l'intérêt de leurs actionnaires», a-t-il dit, ajoutant que Valeant croyait que s'ils étaient appelés à voter, les actionnaires d'Allergan appuieraient largement le projet de prise de contrôle.

Allergan, qui a son siège social à Irvine, en Californie, a plusieurs fois rejeté les offres de Valeant, jugées insuffisantes et risquées.

À la Bourse de Toronto, les actions de Valeant ont clôturé à 129,10 $, en hausse de 1,56 $, ou 1,22 pour cent. Celles d'Allergan ont enregistré un gain de 1,16 $ US à la Bourse de New York, ou 0,73 pour cent, à 160,53 $ US.