NOUVELLES
17/06/2014 02:30 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Un Québécois tué par un éboulement à La Réunion

MONTRÉAL - Un professeur de l'Université Laval, Éric Dewailly, a perdu la vie à La Réunion lorsque deux éboulements sont survenus coup sur coup au pied d'une cascade où il se trouvait avec des membres de sa famille.

L'accident, qui a aussi coûté la vie à une femme d'origine française âgée de 29 ans, s'est produit mardi après-midi à la cascade Biberon, à la Plaine-des-Palmistes, un site touristique très populaire dans cette île française de l'océan Indien.

M. Dewailly se trouvait aux abords du bassin, au bas de la chute, lorsqu'un pan de la falaise s'est affaissé, a expliqué la sous-préfète de Saint-Benoît, Hélène Rouland-Boyer, en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne.

«Les autres personnes sont venues à son secours, et malheureusement, il y a eu un second éboulement. Il a de nouveau reçu des blocs sur lui, et une deuxième personne a été mortellement touchée par ce second éboulement», a-t-elle poursuivi.

L'épouse du professeur âgé de 57 ans, Sylvie Dodin Dewailly — qui enseigne elle aussi à la Faculté de médecine de l'Université Laval —, a été grièvement blessée. Elle a été héliportée dans un centre hospitalier situé à proximité, dans la ville de Saint-Benoît, selon Mme Rouland-Boyer.

Le couple était en vacances à La Réunion pour rendre visite à leur fille âgée de 30 ans, Anouk Dewailly, au conjoint de celle-ci et à leur poupon âgé d'environ sept mois.

«On ne craint pas pour la vie du couple. Quant au bébé, il s'en est tiré avec quelques hématomes. Il a été hospitalisé avec ses parents», a spécifié Hélène Rouland-Boyer.

La jeune femme qui a péri habitait en Afrique. Elle serait la soeur du conjoint d'Anouk Dewailly.

Le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, a exprimé au nom de toute la communauté universitaire «sa profonde tristesse».

«Le professeur Dewailly était un homme attachant et passionné qui s'investissait entièrement dans tout ce qu'il entreprenait. Il a contribué de façon concrète et durable à l'amélioration de la santé des populations, particulièrement celles des régions nordiques. Son oeuvre admirable survivra à son départ prématuré», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Éric Dewailly était professeur à la Faculté de médecine de l'Université Laval et chercheur de renommée internationale en matière de santé publique. Il agissait notamment à titre de chercheur de l'Axe santé des populations et environnementale du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ).

Le centre de recherche a déploré dans un communiqué la «perte tragique» d'un «chercheur apprécié non seulement pour la qualité exceptionnelle de ses recherches, mais aussi pour son humanisme et son dévouement auprès de la communauté».

Les recherches du docteur Dewailly portent principalement sur la nutrition, l'environnement et leurs impacts sur la santé humaine, notamment auprès des populations autochtones au Canada et à l'étranger.

La cascade Biberon est un lieu très prisé par les touristes à La Réunion. Selon Hélène Rouland-Boyer, il s'agit du premier incident du genre à survenir à cet endroit.