NOUVELLES
17/06/2014 11:38 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Un imam d'Oslo grièvement blessé dans une agression

L'imam de la principale mosquée d'Oslo a été grièvement blessé à l'arme blanche, a annoncé mardi la police norvégienne, qui n'exclut pas que le geste ait été motivé par la haine de l'islam.

L'imam Nehma Ali Shah a été attaqué lundi soir près de son domicile dans le centre de la capitale norvégienne par un inconnu masqué, armé d'une hachette ou d'un couteau, selon des témoignages divergents.

"La police ne sait pas ce qui s'est produit ni le mobile. Il est beaucoup trop tôt pour le dire à ce stade", a déclaré une responsable de la police d'Oslo, Grete Lien Metlid, lors d'une conférence de presse.

"Nous examinons bien sûr toutes les possibilités mais nous ne pouvons exclure qu'il s'agit d'un crime motivé par la haine même si rien ne nous permet de dire qu'il était lié à la fonction d'imam" de la victime, a-t-elle ajouté.

La police a ouvert une enquête pour tentative d'homicide.

L'imam "a été sérieusement blessé (...) mais, vu les circonstances, il se porte bien", a dit Mme Metlid.

Selon la chaîne TV2 Nyhetskanalen, le religieux est déjà sorti de l'hôpital pour regagner son domicile.

Aucun suspect n'a pour l'instant été arrêté. Des témoignages recueillis par la police ont fait état d'un seul agresseur.

Selon la radiotélévision publique NRK, qui cite un proche, l'agression s'est produite dans la cour intérieure de l'immeuble où réside Nehma Ali Shah, qui rentrait de la mosquée après avoir dirigé la dernière prière de la journée.

La victime a été blessée à coups de hachette au visage et aux mains, selon le journal Aftenposten.

Nehma Ali Shah dirige la mosquée Central Jamaat Ahle-Sunnat, qui compte plus de 5.000 fidèles, essentiellement d'origine pakistanaise.

Selon les médias norvégiens, la mosquée a été l'objet de luttes de pouvoir interne mettant en cause la position de Nehma Ali, et la cible de menaces, des tensions dont la police a dit avoir connaissance.

En 2006, sur fond de rivalités claniques, plusieurs personnes s'en étaient prises à la mosquée pendant la prière, blessant quatre personnes. Présent au moment de l'attaque, le religieux en était sorti indemne.

Nehma Ali Shah a à de multiples reprises condamné les extrémistes religieux et a visité la synagogue d'Oslo en 2006 après que l'édifice eut été la cible de coups de feu.

Mais il avait aussi fait des remous début 2013 en affirmant que les médias norvégiens étaient contrôlés par les Juifs.

Un haut dirigeant de la mosquée a indiqué que les dernières menaces remontaient à l'an dernier. "Nous espérons que le voile soit levé sur l'identité de l'auteur des faits et qu'il soit arrêté", a dit Ghulam Sarwar à TV2 Nyhetskanalen.

phy/hh/jeb