NOUVELLES
17/06/2014 12:35 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Nigeria: Huit islamistes présumés tués par une milice civile

Une milice civile a annoncé mardi avoir tué huit membres présumés du groupe islamiste Boko Haram après l'attaque d'un village du nord-est du Nigeria proche de Chibok, où plus de 200 lycéennes avaient été enlevées mi-avril.

Selon Adamsi Tar, le chef des milices pour l'Etat de Borno, des islamistes présumés ont attaqué le village de Kwarangilam, à environ 15 km de Chibok, lundi matin, brûlant des maisons et pillant les réserves de nourriture.

Au moment où ils s'apprêtaient à fuir, les assaillants ont été pris en embuscade par des membres de la milice à la sortie du village, qui en ont tué huit à l'aide de fusils de chasse.

Un assaillant a également été arrêté, et les autres ont réussi à s'enfuir, a précisé M. Tar.

"Plusieurs maisons et des batiments du village, dont nos bureaux, on été brûlés, ainsi que nos uniformes", a-t-il ajouté.

Les attaques menées par Boko Haram, qui ont fait plusieurs milliers de morts au Nigeria depuis 2009, ont augmenté en nombre et en intensité ces derniers mois.

Dans le Nord-Est, épicentre de l'insurrection, des jeunes se sont regroupés pour former des milices civiles d'autodéfense dans les villages et prêter main forte à l'armée dans la lutte contre les islamistes, poussant ceux-ci à se retourner contre la population.

abu-ade/cdc/jmc