NOUVELLES
17/06/2014 02:43 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014: sécurité renforcée à Bogota face aux débordements de joie

Les autorités colombiennes ont annoncé mardi un renforcement de la sécurité à Bogota afin d'éviter de nouveaux débordements après ceux qui ont émaillé les festivités suite à la première victoire de la sélection au Mondial de foot au Brésil.

La police a décompté quelque 3.000 bagarres et 150 accidents routiers, ayant fait un bilan de neuf morts dans la capitale, qui compte près de 8 millions d'habitants, après le net succès de la Colombie contre la Grèce (3-0) samedi dernier.

"Il va y avoir une vigilance spéciale de la police, des restrictions pour le port d'armes blanches ou d'armes à feu et une campagne pédagogique pour que les gens fassent la fête en paix", a indiqué à l'AFP le général Humberto Guatibonza, commandant de la police de Bogota.

Plusieurs mesures vont être ainsi prises jeudi à l'occasion du prochain match de la Colombie contre la Côte d'Ivoire.

Outre la limitation de la circulation de véhicules particuliers, un dispositif spécial sera mis en place avec un survol de la ville par des hélicoptères et surtout la présence de 10.000 policiers et militaires, qui effectueront notamment des tests d'alcoolémie.

Lors du premier match de la Colombie, qui n'avait plus participé à une phase finale du Mondial depuis 1998, une grande partie des habitants n'ont pas respecté la "loi sèche", c'est-à-dire l'interdiction de consommation d'alcool, une prohibition prévue non pas pour le Mondial mais en raison de la tenue du second tour de l'élection présidentielle de dimanche dernier.

"Les personnes ont bu avant, pendant et après l'entrée en vigueur de la +loi sèche+ et beaucoup de bagarres ont eu lieu dans les complexes résidentiels et dans les maisons", a souligné Jonathan Nieto, un des responsables de la sécurité au sein de la municipalité.

pcp/pz/jta