NOUVELLES
17/06/2014 03:09 EDT | Actualisé 16/08/2014 05:12 EDT

Mondial-2014 - Pays-Bas - Australie: les Oranje ne s'emballent pas encore

Les Pays-Bas, qui ont spectaculairement balayé l'Espagne (5-1) en match d'ouverture du groupe B, ont l'occasion de faire un pas important vers les huitièmes de finale en cas de succès face à l'Australie mercredi à Porto Alegre.

"Ne nous emballons pas", a toutefois plaidé le capitaine Robin van Persie, qui redoute des +Socceroos+ obligés de réussir un résultat après leur défaite initiale face au Chili (2-1).

"C'est mon cinquième tournoi majeur et je sais que l'euphorie peut disparaître aussi rapidement qu'elle est apparue", a expliqué l'attaquant de Manchester United au site de la Fifa.

L'optimisme est pourtant de mise chez les Oranje, où l'on n'imagine pas une contre-performance après la claque infligée aux champions du monde sortants.

Au plat pays, où selon un récent sondage 26% de la population pense que l'équipe nationale atteindra à nouveau la finale de la Coupe du monde, le débat se focalise sur la manière d'aborder tactiquement les "Aussies".

- Lens pour De Guzman ? -

Les joueurs cadres de l'effectif plaident pour le maintien du 5-2-3 utilisé face à la Roja.

"On ne change pas une équipe qui gagne", a suggéré Wesley Sneijder tandis qu'Arjen Robben estime que "ce système est celui qui offre le plus d'espace aux attaquants".

"En récupération de balle, le bloc défensif peut se permettre de reculer très bas, ce qui permet ensuite de lancer les attaquants dans la profondeur", argumente l'ailier, auteur de deux buts face à l'Espagne.

Au final, la décision reviendra au sélectionneur Louis van Gaal, qui avait laissé entendre "qu'il faudra faire le jeu face à l'Australie" et donc qu'il pourrait aligner un attaquant supplémentaire, Jeremain Lens faisant son entrée dans le onze au détriment de Jonathan de Guzman.

Quoi qu'il en soit, les Néerlandais seraient bien inspirés de ne pas prendre de haut une équipe australienne qui jouera "le coup à fond", comme l'indique le milieu Mathew Leckie.

- Chercher la tête de Cahill -

"Nous voulons vraiment faire un résultat, donc, nous allons essayer de trouver les espaces pour faire mal à l'équipe néerlandaise", a prévenu l'ailier des "Socceroos".

"Si nous jouons aussi bien que pendant les 70 dernières minutes contre le Chili, nous aurons certainement l'occasion de gagner", a-t-il ajouté.

"Nous étions très rapides sur les côtés et nous avions Timmy (Cahill) qui a été un des meilleurs joueurs de tête du match" contre le Chili, a argumenté le joueur de Francfort.

Leckie oublie toutefois de souligner que les Australiens, privés d'Ivan Franjic (blessé aux ischio-jambiers), trouveront face à eux des Néerlandais particulièrement en forme physiquement.

"Face à l'Espagne, j'ai l'impression que nous étions bien plus frais que nos adversaires, a déclaré Sneijder. C'est le résultat de notre excellente préparation et du super travail de l'encadrement".

Pour les Oranje, tous les voyants sont au vert.

bnl/fbx/ig