NOUVELLES
17/06/2014 10:59 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

L'ISU maintient Cinquanta à sa présidence pour deux autres années

DUBLIN - L'Union internationale de patinage (ISU) a maintenu Ottavio Cinquanta à la présidence de l'organisme pour deux autres années mais lui a demandé de céder son poste en 2016.

Le mandat de Cinquanta devait se terminer ce mois-ci puisque l'Italien a atteint l'âge limite de 75 ans.

Mais le congrès de l'ISU, réuni à Dublin, a trouvé un compromis en reportant les élections quadriennales de 2014 à 2016 sur sa recommandation, mais a rejeté les propositions visant à modifier ou à supprimer la limite d'âge de ses officiers.

Cinquanta est à la tête de l'organisme depuis 20 ans.

Le congrès a également rejeté une proposition visant à supprimer l'anonymat des juges pour les compétitions individuelle, en couple et en danse sur glace.

Le système de notation a été critiqué comme étant complexe et sujet à la corruption — un sujet qui s'est retrouvé au coeur de l'actualité quand la Russe Adelina Sotnikova a triomphé aux Jeux olympiques de Sotchi.

La victoire de la jeune adolescente a suscité un tollé lorsqu'elle a devancé la tenante du titre Yuna Kim, ce qui a mené à une enquête appuyée par une pétition de plus de deux millions de signatures.

Parmi les réformes adoptées en patinage de vitesse, les départs de masse feront leur début aux Jeux olympiques de 2018, sous réserve de l'approbation du CIO, tandis que les 500 mètres chez les hommes et les femmes aux jeux se dérouleront en une seule épreuve.

Les championnats du monde de sprint en patinage de vitesse auront un nombre fixe de participants, 32 hommes et 32 femmes.

En courte piste, ce sont quatre étapes de la Coupe du monde au lieu de deux qui serviront de sélections olympiques.

De même, les règlements de l'ISU ont été amendés au cas où le CIO accepte le patinage synchronisé aux Jeux olympiques.