NOUVELLES
17/06/2014 01:36 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

L'exploration pétrolière devrait débuter très bientôt sur l'île d'Anticosti

QUÉBEC - L'exploration pétrolière devrait bientôt s'amorcer sur l'île d'Anticosti puisque de l'équipement visant à réaliser des sondages stratigraphiques sera acheminé vers ce territoire au cours de la semaine.

Hydrocarbures Anticosti, un consortium formé entre autres par le gouvernement du Québec et la compagnie Pétrolia (TSX:PEA), a indiqué mardi que les premiers travaux devraient débuter dès le mois de juillet.

L'aménagement des sites permettra ainsi de réaliser entre 15 et 18 sondages stratigraphiques d'ici la fin de l'année, indique Pétrolia dans un communiqué. Les résultats permettront de déterminer la localisation de trois futurs forages de puits pétroliers.

Ces travaux permettront également de contribuer à l'évaluation environnementale stratégique (ÉES) en plus de préparer la deuxième phase de travaux prévue à l'été 2015, qui seront plus poussés si les résultats de l'étude sont favorables.

Le gouvernement Couillard avait donné le feu vert aux activités de forage sur l'île d'Anticosti au cours du mois de mai.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, avait indiqué que conformément à l'entente conclue par l'ancien gouvernement péquiste avec les sociétés Corridor Resources et Pétrolia, une quinzaine de sondages seront effectués pendant la période estivale dans le sol de l'île.

Le gouvernement péquiste, qui avait annoncé l'exploration sur l'île d'Anticosti en février dernier — avant le déclenchement des élections —, estimait le potentiel pétrolier du territoire à quelque 46 milliards de barils en plus d'estimer les retombées à 45 milliards $ sur 30 ans.