NOUVELLES
17/06/2014 07:17 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Le Kurdistan irakien veut exporter 400.000 barils par jour fin 2014 (ministre)

Le Kurdistan irakien espère exporter 400.000 barils par jour d'ici la fin de l'année, contre 125.000 barils par jour (b/j) actuellement, a affirmé mardi à Londres le ministre kurde des Ressources naturelles, Ashti Hawrami.

"D'ici la fin de l'année, nous pourrions atteindre 400.000" barils par jour, a indiqué M. Hawrami lors d'une présentation à la conférence Iraq Petroleum, qui se tient mardi et mercredi à Londres.

Et "avec un peu de chance, d'ici juillet, nous devrions être capable de doubler" les exportations actuelles qui s'élèvent à 125.000 barils par jour, "ou au moins d'atteindre 200.000" barils par jour, a-t-il ajouté.

Selon le ministre kurde, deux pétroliers ont déjà été chargés au port turc de Ceyhan et leur cargaison vendue tandis que deux autres devraient être chargés dans la semaine.

La Turquie a annoncé en mai avoir commencé à livrer sur les marchés internationaux du pétrole en provenance du Kurdistan irakien, alors que Bagdad exige que toutes les exportations de pétrole pompé sur le territoire irakien passent par le gouvernement central.

Le gouvernement irakien, en conflit depuis des années avec les autorités kurdes d'Erbil à ce sujet, a déposé le 23 mai une plainte contre la Turquie devant la Chambre de commerce internationale (ICC), basée à Paris.

"Tout le pétrole irakien doit être exporté via le système fédéral", a répété mardi à Londres Thamir Ghadhban, chef d'une commission d'experts auprès du bureau du Premier ministre, représentant le gouvernement irakien à la conférence.

Les autorités kurdes et le gouvernement irakien se livrent depuis plusieurs mois une bataille pour le contrôle des exportations de brut: Bagdad estime que le pétrole appartient au pays tout entier, tandis qu'Erbil veut traiter directement avec des compagnies pétrolières.

La dispute entre Bagdad et les autorités kurdes tourne autour de l'interprétation de la constitution irakienne, chaque camp affirmant agir dans la légalité.

jb/mg/ia