NOUVELLES
17/06/2014 02:07 EDT | Actualisé 16/08/2014 05:12 EDT

La Mauritanie, trait d'union entre Maghreb et Afrique subsaharienne

La République islamique de Mauritanie est dirigée par Mohamed Ould Abdel Aziz, un ex-général élu président en 2009 un an après son coup d'Etat, grand favori à l'élection présidentielle de samedi boycottée par la plupart de ses opposants.

- SITUATION GEOGRAPHIQUE: 1.030.000 km2. Trait d'union entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne, la Mauritanie est un vaste pays en grande partie désertique. Bordée par l'océan Atlantique, elle est limitrophe du Sénégal, du Mali, de l'Algérie et du Sahara occidental, annexé par Rabat en 1975.

- POPULATION: 3,8 millions d'habitants en 2012 (Banque mondiale). Les Maures représentent 80% de la population, les Négro-Africains 18%. En 1989, des violences ethniques ont fait des centaines de morts dans la communauté négro-africaine.

- CAPITALE: Nouakchott.

- LANGUE OFFICIELLE: Arabe. Le français est largement pratiqué.

- RELIGION: Islam (99%). La charia (loi islamique) est en vigueur mais ses sentences extrêmes, comme les peines de mort et de flagellation, ne sont plus appliquées depuis les années 1980.

- HISTOIRE/REGIME: Ancienne colonie française, la Mauritanie accède à l'indépendance en novembre 1960 avec comme président Moktar Ould Daddah. Celui-ci est renversé en 1978 lors d'un coup d'Etat dirigé par le colonel Moustapha Ould Saleck. En 1984, le colonel Maaouiya Ould Taya renverse le président Mohamed Khouna Ould Haidalla, au pouvoir depuis 1980. Elu à la présidence en 1992, Ould Taya est réélu en 1997 et 2003.

En août 2005, une junte militaire prend le pouvoir après avoir renversé le régime Ould Taya et engage une transition démocratique marquée par une série de scrutins. L'investiture en 2007 de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu, consacre le retour au pouvoir des civils.

Mais après 15 mois à la tête de l'Etat, ce dernier est renversé en août 2008 par une junte militaire dirigée par Mohamed Ould Abdel Aziz.

En juillet 2009, Ould Abdel Aziz est élu au premier tour du scrutin présidentiel (52,47%).

Fin 2013, l'Union pour la République (UPR, au pouvoir) a obtenu la majorité absolue des sièges à l'Assemblée nationale, à l'issue de législatives boycottées par 10 des 11 partis de la Coordination de l'opposition démocratique (COD).

En 1979, Nouakchott a renoncé à ses revendications territoriales au Sahara, après plusieurs années de guerre contre le Front Polisario.

Le président Ould Abdel Aziz mène une politique très active contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), un des groupes qui ont occupé le nord du Mali. Il avait notamment ordonné des raids contre des bases d'Aqmi au Mali en 2010 et 2011.

- ECONOMIE: La Mauritanie est entrée en 2006 dans le club restreint des pays africains producteurs de pétrole avec l'exploitation du champ offshore de Chinguetti, au large de Nouakchott. Le secteur minier (fer, cuivre, or, phosphates, sel) représente entre 12 et 15% du PIB et 55% des exportations. Autres ressources: pêche, agriculture. Environ 46% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

L'économie a progressé de 6,2% en 2012, grâce notamment à la pêche et au secteur du bâtiment et des travaux publics.

En mars, le président Aziz a affirmé que la Mauritanie était sortie du groupe des 50 pays les plus pauvres du monde pour devenir un pays à revenu moyen.

+ PNB par habitant: 1.110 dollars en 2012 (Banque mondiale).

+ DETTE EXTERIEURE : 2,461 milliards de dollars en 2010 (BM).

acm/bc/stb/cs/mba