NOUVELLES
17/06/2014 02:06 EDT | Actualisé 16/08/2014 05:12 EDT

La Mauritanie depuis l'arrivée au pouvoir du président Aziz

Rappel des dates-clés de la Mauritanie depuis l'arrivée au pouvoir du président Mohamed Ould Abdel Aziz en août 2008.

2008

- 6 août: Une junte militaire dirigée par le général Aziz renverse Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu en 2007.

- 14 septembre: Une attaque revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) vise une patrouille de l'armée à Tourine (nord). Les corps de 11 soldats et de leur guide sont retrouvés "décapités" (source sécuritaire).

2009

- 16 janvier: La Mauritanie suspend ses relations avec Israël pour protester contre l'offensive à Gaza.

- 16 avril: Aziz quitte le pouvoir pour se porter candidat à la présidentielle. L'intérim de la présidence est assurée pendant quelques mois par Ba Mamadou dit Mbaré, qui dirige le Sénat depuis 2007.

- 18 juillet: Ould Abdel Aziz, qui a démissionné de l'armée, est élu au 1er tour du scrutin présidentiel (52,47%). L'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral". Les observateurs internationaux se félicitent du "déroulement satisfaisant" de la présidentielle.

- 8 août: Un jeune kamikaze mauritanien se tue en actionnant une ceinture d'explosifs près de l'ambassade de France à Nouakchott, blessant légèrement deux gendarmes français et une Mauritanienne. Premier attentat suicide de l'histoire de la Mauritanie. Aqmi le revendique.

2010

- 13 mars: Aziz rejette tout partage du pouvoir avec ses opposants, leur enjoignant de "reconnaître" son élection et de jouer le jeu d'une opposition normale.

- 23 juillet: La Mauritanie affirme avoir tué six jihadistes liés à Aqmi lors d'un raid soutenu par la France mené au Mali pour libérer un otage français, qui sera exécuté peu après.

- 17-19 septembre: La Mauritanie mène une opération militaire contre Aqmi dans la région de Tombouctou (nord-ouest du Mali), proche de la frontière mauritanienne.

2011

- 2 février: L'armée déjoue une tentative d'attentat à Nouakchott revendiquée par Aqmi, qui affirme qu'elle visait à assassiner le président.

- 25 février: Début d'un mouvement de contestation pour réclamer des réformes politiques et économiques. Plusieurs manifestations de jeunes seront sévèrement réprimées par la police.

- 24 juin: Opération mauritanienne contre une base d'Aqmi en territoire malien (17 morts). Le 5 juillet, Aqmi riposte en menant une attaque contre une base militaire dans le sud-est de la Mauritanie (plusieurs morts).

2012

- 19 juillet 2012: Plusieurs milliers d'opposants manifestent à Nouakchott, à l'appel de la Coordination de l'opposition démocratique (COD), pour réclamer le départ du président qu'ils accusent de "despotisme et mauvaise gestion". L'opposition poursuit depuis le 2 mai un mouvement de protestation avec des marches, meetings et sit-in.

- 13 octobre: Aziz est "légèrement" blessé par balle et "par erreur" par un soldat de son armée près de Nouakchott. Il est hospitalisé plusieurs semaines en France.

2013

- 23 novembre et 21 décembre: L'Union pour la République (UPR, au pouvoir) obtient la majorité absolue des sièges à l'Assemblée nationale, à l'issue de législatives boycottées par 10 des 11 partis de la COD.

2014

- 30 janvier: Le président Aziz prend pour un an la présidence tournante de l'Union africaine (UA).

- 6 juin: Début de la campagne pour l'élection présidentielle, boycottée par une grande partie de l'opposition.

acm/bc/stb/cs/mba