NOUVELLES
17/06/2014 02:42 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Irak: Nouri al-Maliki limoge des hauts commandants (communiqué)

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a limogé mardi plusieurs hauts commandants des forces de sécurité qui ont échoué à contrer l'avancée des jihadistes dans le pays.

Le général Mahdi al-Gharawi, le commandant en chef responsable de la province de Ninive (nord), la première à être tombée en grande partie aux mains des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), figurait parmi les officiers démis de leurs fonctions, selon un communiqué officiel diffusé par la chaîne publique al-Iraqiya.

M. Maliki, chef des forces armées irakiennes, a parallèlement limogé le général Hedayat Abdel Rahim Abdel Karim Abdel Rahman, chef de la troisième brigade d'infanterie et décidé de le traduire devant un tribunal militaire pour désertion, a ajouté le communiqué.

Il a ordonné à l'état-major de former des conseils de discipline pour enquêter sur les officiers ayant "abandonné leurs positions".

Les membres des forces de sécurité irakiennes, mal entraînées, ont échoué à repousser l'offensive jihadiste, abandonnant souvent leurs positions face à l'avancée des insurgés.

En une semaine, les jihadistes de l'EIIL, un groupe extrémiste déjà très actif dans la Syrie voisine, ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, d'une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine, Diyala (est) et Kirkouk (nord).

str-mah/hj/emb