NOUVELLES
17/06/2014 02:18 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Irak: découverte des corps de 18 membres des forces irakiennes (police)

La police irakienne a annoncé mardi avoir découvert les corps de 18 membres des forces irakiennes près d'une ville au nord de Bagdad, tandis que 21 personnes sont mortes dans des attentats et bombardements ailleurs dans le pays.

Les corps de 18 membres des forces irakiennes, ont été découverts à 15 km à l'est de la ville sunnite de Samarra (110 km au nord de Bagdad), portant des impacts de balles dans la tête et dans la poitrine, a indiqué à l'AFP un colonel de police.

Il n'était pas clair dans l'immédiat s'ils ont été exécutés ou s'ils sont morts au cours des combats qui ont opposé forces irakiennes et jihadistes.

Le pays est en proie depuis une semaine à une offensive des jihadistes du groupe radical de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui ont pris de larges portions du nord et de l'est de l'Irak face à des forces de sécurité impuissantes.

Les forces irakiennes ont échoué à repousser l'offensive, abandonnant souvent leurs positions face à l'avancée des insurgés. Après plusieurs jours de déroute, elles ont finalement relevé la tête, reprenant notamment deux villes au nord de la capitale.

Par ailleurs, au moins 21 personnes sont mortes dans une série d'attentats à Bagdad et dans le bombardement d'une autre ville irakienne.

Au moins 11 personnes ont été tuées et 20 blessées en début de soirée dans l'explosion d'une voiture piégée sur un marché dans le quartier majoritairement chiite de Sadr City, dans le nord de Bagdad, a-t-on appris de sources médicales et de sécurité.

Cinq autres attentats ont également tué six personnes et blessé 14 dans la capitale, selon des responsables.

A Fallouja, ville située à 60 km à l'ouest de Bagdad et tenue par des insurgés depuis plus de cinq mois, des bombardements ont fait quatre morts et trois blessés, a indiqué Ahmed Shami, médecin à l'hôpital de cette ville.

bur-wd/psr/kir/emb/cco