NOUVELLES
17/06/2014 07:38 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

GB: le Premier ministre chinois reçu par la reine au château de Windsor

La reine Elizabeth II a fait une entorse au protocole en recevant mardi en son château de Windsor le Premier ministre chinois Li Keqiang, dans le cadre des efforts pour remettre sur les rails les relations sino-britanniques.

Le visiteur, accompagné de son épouse Cheng Hong, a été accueilli par une reine tout sourire à 10h00 GMT dans le salon blanc de l'ancienne forteresse médiévale du XIe siècle où elle passe la plupart de ses week-ends.

Le quotidien The Times a affirmé que Pékin avait fait de la brève rencontre une condition sine qua non de la visite, alors qu'en vertu du protocole, la souveraine ne reçoit d'ordinaire que des visiteurs de son rang, à savoir des chefs d'Etat.

Le prince Andrew, Duc d'York -- dont le rôle de promotion du Royaume-Uni a été singulièrement réduit ces dernières années à la suite de sévères critiques sur son caractère dépensier et son association avec des partenaires sulfureux -- était au côté de sa mère pour l'occasion.

Plusieurs dizaines de Chinois s'étaient massés aux portes du château pour tenter d'apercevoir le Premier ministre quand le convoi de limousines s'est immobilisé dans la cour d'honneur, où l'attendait un orchestre militaire.

La visite officielle de M. Li vise à tourner la page sur 18 mois de brouille consécutive à l'accueil réservé par le Premier ministre David Cameron au dalaï lama, le chef spirituel tibétain que Pékin considère comme un dangereux séparatiste.

A l'issue de l'entrevue, la reine devait assister à l'ouverture de la saison des courses à Ascot, un événement créé en 1711 qu'elle ne raterait pour rien au monde.

dh/jk/jh