NOUVELLES
17/06/2014 10:52 EDT | Actualisé 26/08/2014 02:40 EDT

Bracelets électroniques et caméras: le CSSS de Trois-Rivières renforce la sécurité à la suite d'un enlèvement

Facebook

TROIS-RIVIÈRES, Qc - Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Trois-Rivières implante de nouvelles mesures de sécurité à la suite de l'enlèvement, le 26 mai, d'un nourrisson à l'hôpital Sainte-Marie.

L'hôpital procèdera notamment au rehaussement de son système de caméras de surveillance qui avait permis d'identifier la ravisseuse et se tournera aussi vers les nouvelles technologies pour protéger les enfants.

L'institution se portera ainsi acquéreure de bracelets électroniques pour les nouveaux-nés. Ces bracelets déclencheront une alarme si un poupon est sorti de l'unité de soins parents-enfants alors qu'aucune sortie n'est prévue.

Une affiche portant sur les procédures habituelles de l'hôpital sera également placée dans chaque chambre, indiquant notamment que les soins sont prodigués en tout temps dans la chambre et avertissant les proches qu'il est interdit de quitter l'unité avec le nouveau-né.

L'institution a précisé que d'autres mesures de sécurité ont également été prévues ou sont à l'étude mais elle préfère ne pas les dévoiler afin de ne pas les compromettre.

La petite Victoria, âgée d'une journée, avait été enlevée dans la chambre de sa mère par une jeune femme portant une tenue d'infirmière qui avait emmené l'enfant sous un faux prétexte.

L'affaire avait provoqué le déclenchement d'une alerte Amber et le bébé avait été retrouvé dans les heures suivantes grâce à la vigilance de citoyens.

Valerie Poulin Collins, 21 ans, fait face à deux accusations d'enlèvement relativement à cette affaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Enfants portés disparus au Québec Voyez les images