NOUVELLES
17/06/2014 11:20 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Des supplétifs irakiens pro-Assad quittent la Syrie pour combattre en Irak (ONG)

Des chiites irakiens luttant en Syrie aux côtés des forces du régime sont retournés en Irak pour combattre les jihadistes sunnites ayant lancé la semaine passée une vaste offensive, a indiqué mardi une ONG syrienne.

Des milliers de chiites irakiens sont venus en Syrie lutter contre les rebelles, majoritairement sunnites, qui cherchent depuis trois ans à renverser le régime de Bachar al-Assad. Ils se sont notamment déployés dans la banlieue de Damas, pour défendre le mausolée de Sayyeda Zeinab, haut lieu de pèlerinage chiite.

Mais à la suite de l'avancée fulgurante la semaine passée des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui se sont emparés de larges territoires dans le nord et le centre de l'Irak, les supplétifs irakiens ont commencé à regagner leur pays, suivant l'appel du grand ayatollah Ali Al-Sistani, plus haute autorité religieuse chiite d'Irak.

Ils se sont ainsi retirés du secteur de Mleiha, au sud-est de Damas, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Le retrait des combattants irakiens pro-Assad s'est traduite par une relative accalmie dans les combats dans le secteur", a déclaré à l'AFP le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane, en précisant que des combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah les avaient remplacés.

Le conflit syrien, qui avait commencé par une révolte pacifique contre le régime, s'est transformé en une guerre civile qui a fait plus de 160.000 morts selon l'OSDH.

ser/kir/cco/hj