NOUVELLES
17/06/2014 06:14 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Coronavirus MERS: la situation est «grave» mais l'OMS ne déclare pas l'état d'urgence

ASSOCIATED PRESS
FILE - This undated electron microscope image made available by the National Institute of Allergy and Infectious Diseases - Rocky Mountain Laboratories shows novel coronavirus particles, also known as the MERS virus, colorized in yellow. On Saturday, May 17, 2014 the U.S. Centers for Disease Control and Prevention said an Illinois man has apparently picked up an infection from the only American diagnosed with a mysterious Middle East virus, but the man has not needed medical treatment. (AP Photo/NIAID - RML, File)

Après sa 6e réunion d'urgence sur le coronavirus MERS, l'OMS a estimé mardi que la situation reste "grave" mais n'a pas jugé nécessaire de déclarer un "état d'urgence" en l'absence de preuves sur une transmission du virus de l'homme à l'homme.

"La situation reste grave en termes d'impact sur la santé publique", a expliqué le Comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence de l'ONU.

"Cependant, la recrudescence des cas qui a débuté en avril a maintenant diminué et il n'existe aucune preuve de transmission d'humain à humain soutenue", a-t-il ajouté.

Le Comité souligne aussi qu'"il y a eu des efforts importants déployés pour renforcer les mesures de prévention et de contrôle" de la maladie.

"En conséquence, le Comité a conclu à l'unanimité que les conditions d'une d'urgence de santé publique de portée globale ne sont pas remplies", affirme-t-il.

Toutefois, le Comité relève que la situation continue d'être préoccupante, en particulier compte tenu de l'augmentation des voyages prévus vers La Mecque pour la omra (petit pèlerinage), le Ramadan et le Hajj (grand pèlerinage) en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie.

Une nouvelle session du Comité aura lieu en septembre.

Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin, plus mortel mais moins contagieux, du SRAS. Ce dernier avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003. A la différence du SRAS, il génère aussi une défaillance rénale.

Selon le dernier bilan de l'OMS publié lundi, depuis septembre 2012, 701 cas de coronavirus MERS (faisant au moins 249 décès) ont été confirmés dans le monde.

Il n'existe pour l'heure aucun traitement contre le virus, dont l'origine reste mystérieuse.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La structure incroyable des virus Voyez les images