NOUVELLES
17/06/2014 01:27 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Albanie: la police poursuit le siège d'un village dit le "royaume du cannabis"

La police albanaise poursuivait mardi pour le deuxième jour consécutif le siège du village de Lazarat, surnommé le "royaume du cannabis", où sont retranchés des trafiquants de drogues qui ont blessé par balles un policier et deux civils.

"Le policier a été blessé lorsque des hommes armées ont tiré vers les forces de l'ordre pour les empêcher d'entrer dans Lazarat", à 240 km au sud de Tirana, a indiqué une porte-parole de la police, Laura Totraku.

Dans l'après-midi, deux civils ont été blessés alors que des tirs en provenance du village visaient un groupe de policiers stationnés dans le centre de Lazarat.

"Il s'agit de deux hommes âgés de 19 et de 30 ans. Il s'agit de bergers qui ne sont pas originaires de Lazarat mais qui se sont trouvés sous les tirs de trafiquants", a dit à l'AFP Mme Totraku.

La police a appelé toutes les personnes qui ne sont pas originaires de Lazarat à quitter ce village.

La veille, selon la police, les trafiquants ont fait usage de mitrailleuses lourdes et de roquettes antichars pour empêcher les forces de l'ordre d'entrer dans Lazarat.

Environ 800 policiers, 300 de plus par rapport à lundi, engoncés dans des gilets pare-balles et appuyés par des véhicules blindés, étaient déployés mardi autour de ce village de 2.200 habitants.

Selon un rapport de la police italienne, Lazarat produit 900 tonnes de cannabis par an, d'une valeur estimée à la revente d'environ 4,5 milliards d'euros, soit près du tiers du produit intérieur brut (PIB) de l'Albanie.

"La police appelle les trafiquants à cesser le feu et à rendre les armes", a déclaré le chef de la police Artan Didi, qui a estimé que les habitants de Lazarat étaient "pris en otages par un groupe de criminels et de trafiquants".

Le ministre albanais de l'Intérieur, Saimir Tahiri, avait appelé lundi les villageois "à prendre leur distance d'avec les criminels".

Selon un habitant de Lazarat contacté par l'AFP, des échanges de tirs sporadiques entre trafiquants de drogue et la police se poursuivaient mardi.

La police a annoncé avoir arrêté six personnes accusées d'avoir tiré sur les forces de l'ordre.

Dans le village, un groupe de personnes armées a agressé lundi après-midi un journaliste, un caméraman et le chauffeur d'une chaîne de télévision albanaise, incendiant leur voiture et détruisant leur matériel. Mardi, un autre caméraman d'une télévision locale a été agressé par des hommes encagoulés alors qu'il tournait dans le village.

Dans un communiqué, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) a dénoncé les attaques contre les journalistes, qu'elle a qualifiées d'"inacceptables".

La police a détruit lundi après-midi aux alentours de Lazarat plus de dix mille plants de cannabis.

"La police est décidée à poursuivre l'opération et à détruire tous les plants de cannabis", a déclaré Mme Totraku.

De son côté, le maire de Lazarat, Dashnor Aliko, a indiqué à la presse que des négociations étaient en cours pour convaincre les hommes armés de Lazarat de se rendre.

bme-cn/plh