NOUVELLES
17/06/2014 07:24 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Adolescents disparus: 41 autres Palestiniens sont arrêtés

JÉRUSALEM - Les soldats israéliens ont arrêté 41 autres Palestiniens en Cisjordanie, mardi, dans le cadre de la vaste opération lancée pour retrouver trois adolescents portés disparus depuis la semaine dernière.

Israël attribue au Hamas la responsabilité de ces enlèvements présumés, sans toutefois offrir de preuve. Les trois jeunes se sont volatilisés en Cisjordanie, jeudi soir.

Les arrestations de mardi portent à plus de 200 le nombre de Palestiniens épinglés depuis les disparitions, essentiellement des militants du Hamas. Il s'agit de la plus importante opération lancée contre l'organisation en Cisjordanie en près de dix ans.

Le premier ministre israélien Binyamin Nétanyahou a convoqué son Conseil de sécurité pour discuter de la crise. Il a été convenu, pendant la rencontre de trois heures, de durcir les conditions de détention des membres du Hamas détenus par Israël.

Un responsable a indiqué, sous le couvert de l'anonymat, que l'opération pour retrouver les trois jeunes «se poursuit et s'intensifiera».

Ces enlèvement surviennent à un moment où les relations entre Israéliens et Palestiniens sont déjà tendues, après que le président palestinien Mahmoud Abbas ait formé un gouvernement d'unité nationale appuyé par ses anciens rivaux du Hamas.

L'armée israélienne aurait aussi arrêté plusieurs membres des forces de l'ordre palestiniennes du camp de réfugiés de Balata, près de Naplouse, selon leurs familles, et les soldats auraient fouillé les résidences et confisqué les armes d'autres policiers.

Ceux qui ont été arrêtés étaient précédemment des membres actifs d'une faction militante du parti Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas.

L'armée dit avoir trouvé des quantités imposantes d'armes et d'explosifs à Naplouse. Elle a mis en ligne des photos de balles, de grenades, de fusils et d'autres armes qui auraient été confisqués.

«Tant que nos garçons seront disparus, le Hamas se sentira poursuivi, paralysé et menacé», a dit un porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

Ces arrestations ne semblent toutefois pas indiquer qu'Israël a décidé de s'en prendre aux forces de l'ordre de M. Abbas, qui collaborent étroitement avec Israël concernant les questions de sécurité et qui contribuent aux efforts pour retrouver les trois disparus.

Les trois séminaristes israéliens ont été portés disparus jeudi soir alors qu'ils faisaient de l'autostop pour se rendre jusqu'à une gare d'autobus de la Cisjordanie, près de la ville palestinienne de Hébron.

Une campagne virtuelle lancée par des étudiants universitaires, comparable à celle instaurée en solidarité avec les écolières nigérianes, a déjà recueilli des dizaines de milliers d'appuis sur Facebook, sur Twitter et ailleurs.