POLITIQUE
16/06/2014 11:43 EDT | Actualisé 16/08/2014 05:12 EDT

Bloc québécois: le député Claude Patry se rallie au nouveau chef

PC

Le député bloquiste de Jonquière-Alma, Claude Patry, confirme qu'il se rallie derrière le nouveau chef du parti, Mario Beaulieu.

Au terme de la course à la direction du Bloc québécois samedi, M. Patry avait indiqué qu'il pourrait ne pas se représenter aux élections de 2015.

Il disait avoir été surpris par le résultat du vote, lui qui appuyait son collègue André Bellavance. Depuis, Claude Patry a discuté de son avenir et de sa sortie médiatique avec son équipe. 

Le député de Jonquière-Alma est en route pour Ottawa pour rencontrer son nouveau chef, Mario Beaulieu. Il prévoit envoyer un communiqué d'ici la fin de la journée.

Claude Patry a déjà remis en question son avenir politique. Le député de Jonquière-Alma a été élu en 2011 sous la bannière du Nouveau Parti démocratique, avant de se joindre au Bloc québécois, l'an dernier.

Le président régional du Bloc québécois réagit

À l'émission Café, boulot, Dodo lundi, le président du Bloc québécois au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Robert Bouchard, a commenté la déclaration du député de Jonquière-Alma.

« Selon moi, c'est un vrai souverainiste, soutient M. Bouchard. Il l'a démontré en quittant un parti fédéraliste qui était le NPD et qui est venu dans un parti souverainiste qui est le Bloc. Il est encore un vrai souverainiste et je suis pas mal sûr que M. Patry va rester avec nous et je l'invite à se présenter à la prochaine élection fédérale. »

De son côté, même s'il se rallie au nouveau chef élu samedi, Mario Beaulieu, le président régional du Bloc québécois, Robert Bouchard, est déçu et croit que ce n'est pas le rôle de son parti de faire la souveraineté.

M. Bouchard indique malgré tout qu'il faut donner la chance au coureur. Il pense que Mario Beaulieu devra faire des compromis et tenir compte des idées des membres et du congrès.

Le président régional du Bloc québécois ajoute que le nouveau chef aura beaucoup de travail pour refaire l'unité. « C'est à lui que revient la tâche de travailler pour l'unité, de nous rassembler davantage, précise Robert Bouchard. Je suis persuadé qu'il y a beaucoup de gens qui sont prêts à se rallier à M. Beaulieu. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les désirs d'indépendance dans le monde Voyez les images